02.10.2012 - Communication & Information Sector

L’UNESCO émet des observations sur le projet de Règlement des télécommunications internationales futur

Acceptant l’invitation de partager leurs opinions quant au projet du Règlement des télécommunications internationales (RTI) futur que l’Union internationale des communications (UIT) a adressée aux parties prenantes, la Division pour la liberté d’expression et le développement des médias de l’UNESCO a fait part de ses commentaires.

Le processus de consultation publique a été lancé sur le site de l'UIT. Vous pouvez consulter la contribution de la Division pour la liberté d’expression et le développement des médias ici.

La position de l’UNESCO en matière de l’Internet découle de son Acte constitutif, en vertu duquel l’Organisation est tenue de faire avancer « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses » et de faciliter « la libre circulation des idées, par le mot et par l’image ».

Un document présenté par le Conseil exécutif de l’UNESCO en 2011, intitulé « Réflexion et analyse de l’UNESCO sur l’Internet », détaillait ces valeurs au regard des possibilités de communication en ligne.

Il y était notamment fait l’observation que « les réactions épidermiques (censure, filtrage, élimination de certains contenus, etc.) risquent de provoquer des dommages indirects, compromettant la liberté d’expression, la démocratie et la bonne gouvernance ».

Il était également écrit dans le document qu’un « élément crucial de la solution au problème est une éducation de qualité et la maîtrise de l’information et des médias. »

Cela fait longtemps que l’UNESCO s’est engagé à promouvoir la liberté sur l’Internet au travers du Sommet mondial sur la société de l’information et du Forum sur la gouvernance de l’Internet. En février 2013, l’Organisation accueillera la Réunion d’examen SMSI+10 in Paris, dont le thème principal sera la transition « Vers des sociétés du savoir pour la paix et le développement durable ».

Un rapport approfondi intitulé Freedom of Connection-Freedom of Expression: the Changing Legal and Regulatory Ecology Shaping the Internet (Liberté et connexion-liberté d’expression : l’environnement juridique et réglementaire changeant qui façonne l’Internet – UNESCO 2011) a été élaboré à partir de débats tenus au cours du Forum sur la gouvernance de l’Internet de 2010 qui fournirent des informations sur l’élaboration de politiques et la législation naissantes en matière de liberté d’expression sur l’Internet.

Le Directeur de la Division pour la liberté d’expression et le développement des médias, Guy Berger, a présenté la position de l’UNESCO en septembre au cours d’une conférence de la coalition Freedom Online à Nairobi ; il fera également une allocution à la conférence de Budapest sur le cyberespace en octobre.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page