07.10.2010 -

L'UNESCO publie un rapport sur l'utilisation des TIC par les personnes handicapées

Le rapport en anglais, disponible en version papier et électronique, fait une synthèse des recommandations émises par un groupe d'experts sur la manière dont l'UNESCO peut aider ses Etats membres à faciliter l'insertion sociale des personnes handicapées grâce aux technologies de l'information et de la communication (TIC).

Le rapport présente l'historique et les objectifs de la réunion d'experts organisée par l'UNESCO, en coopération avec l'Initiative mondiale TIC pour tous (G3ict), les 22 et 23 février 2010 au Siège de l'UNESCO à Paris. Assistaient à la réunion des représentants de la communauté handicapée, de l'industrie des technologies de l'information et des télécommunications, des établissements de recherche et de formation, des organisations non gouvernementales travaillant dans ce domaine et des organisations des Nations Unies.

 

Les experts ont soumis à l'UNESCO les recommandations suivantes :

<li>Renforcer l'accessibilité de l'UNESCO

Le groupe d'experts recommande à l'UNESCO d'assurer l'accessibilité de tous ses services aux personnes handicapées. Pour atteindre cet objectif, l'Organisation doit améliorer sa présence en ligne et l'accessibilité de son site web. Elle doit également créer un environnement physique accessible, mettre en place des politiques d'appel d'offres et de recrutement adaptées, et assurer la formation et l'évolution de ses employés au sein de l'Organisation.

 

<li>Intégrer les TIC dans l'éducation inclusive

L'UNESCO est invitée à développer l'utilisation de TIC accessibles, adaptées et abordables pour les personnes handicapées. Il faut des directives et des outils spécifiques pour l'enseignement destiné aux handicapés et pour garantir que les compétences correspondantes dans le domaine des TIC soient intégrées dans la formation initiale des enseignants.

 

<li>Mobiliser les ressources et la coopération internationale

Les experts insistent sur l'importance d'identifier les arguments pour produire un changement dans les pratiques politiques, ainsi que les possibilités de financement qui pourraient se présenter à l'UNESCO. Il est important de coopérer avec des organisations de personnes handicapées pour avoir une bonne connaissance des problèmes et définir des lignes d'action et des projets crédibles à financer.

 

<li>Créer un écosystème d'accès à l'information et au savoir

Cette recommandation mise sur les "points de contact", tels que le Web, l'audiovisuel, l'édition, les langues, etc., qui permettent aux peuples et aux individus d'avoir accès à l'information et aux services. Elle tient également compte de l'e-gouvernance, qui peut servir à promouvoir le vote électronique et la cyberdémocratie pour favoriser la participation des citoyens peu mobiles, ainsi que le développement de la participation aux activités culturelles.

La version électronique du rapport est disponible <a href="ev.php?URL_ID=30877&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201">ici</a>.

L'UNESCO défend le concept de sociétés du savoir inclusives, équitables, ouvertes et participatives. L'Organisation va continuer à soutenir l'action des Etats membres pour permettre à tous leurs citoyens, y compris les personnes handicapées et les groupes marginalisés, d'avoir accès à l'information et au savoir grâce au développement de l'usage des TIC.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page