06.11.2013 - Communication & Information Sector

Le Plan d’action de l’UNESCO pour l’accès durable au patrimoine numérique

L’UNESCO poursuit la mise en œuvre des recommandations de la conférence « Mémoire du monde à l’ère numérique : numérisation et conservation » (organisée à Vancouver du 26 au 28 septembre 2012). Dans ce contexte, les Archives nationales et la Bibliothèque royale des Pays-Bas accueilleront les 5 et 6 décembre 2013 la réunion d’ouverture du projet de l’UNESCO Plan d’action pour le numérique. Des experts issus de nombreux milieux différents se réuniront à La Haye pour présenter les obstacles qui existent déjà ou se dresseront prochainement contre les institutions internationales du patrimoine dans leurs efforts pour assurer un accès fiable et durable à l’information numérique.

Cette initiative figurait parmi les recommandations formulées par la Déclaration de Vancouver dans laquelle l’UNESCO et l’UBC soulignaient :

qu'il est urgent d’établir une feuille de route proposant des solutions, des politiques et des accords qui assurent l‘accessibilité à long terme et la conservation fiables des documents et devant être mis en œuvre par toutes les parties prenantes. Ces solutions devront répondre aux priorités nationales et internationales qui comprennent le droit à l’information, à la transparence du gouvernement, à des données ouvertes et à un gouvernement électronique.

En 2003, la Charte de l’UNESCO sur la conservation du patrimoine numérique avait appelé les représentants du secteur du patrimoine, des gouvernements et du secteur privé à collaborer et à partager leurs points de vue respectifs. Pourtant, peu de réels progrès ont été faits depuis, non pas faute de projets ou de conférences, mais parce qu’il s’est avéré très difficile d’amener les principaux acteurs de ces trois secteurs différents à se réunir. C’est pourquoi la réunion de La Haye sera centrée autour de la mise en place d’une plateforme grâce à laquelle ils pourront coopérer sur leurs préoccupations communes et combler les fossés qui séparent les structures publiques ou privées, à but lucratif ou sans but lucratif.

De hauts représentants de l’UNESCO, de l’Union européenne et du Ministère hollandais de l’Éducation, de la Culture et des Sciences s’exprimeront au nom des pouvoirs publics sur les questions abordées par les experts. Le secteur du patrimoine sera représenté par le Président  du Conseil international des archives (ICA) et par l’ex-Président de la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et des bibliothèques (IFLA). Pour représenter le secteur privé, des représentants de multinationales ont été conviés, parmi lesquelles Microsoft et Google qui étaient déjà présents à la conférence Mémoire du monde à Vancouver. Les détails du programme seront mis en ligne à une date ultérieure.

La réunion du jeudi après-midi sera ouverte au public et gratuite d’accès. Cependant, le nombre de places étant limités, il sera nécessaire de réserver par e-mail à scunesco(at)unesco.nl. Indiquez « UNESCO Digital Roadmap » en en-tête ainsi que vos nom, affiliation professionnelle, adresse et numéro de téléphone dans le corps du message.

La réunion est organisée conjointement par la Commission nationale des Pays-Bas pour l’UNESCO, l’ICA, l’IFLA, l’UNESCO, le Ministère hollandais de l’Éducation, de la Culture et des Sciences, la Fondation DEN, la Bibliothèque nationale des Pays-Bas, les Archives nationales des Pays-Bas et la LIBER.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page