14.06.2013 - Communication & Information Sector

Une table ronde de l’UNESCO soutient la création d’un conseil de presse en ex-République yougoslave de Macédoine

UNESCO roundtable on media accountability in Skopje, 6 June 2013. © UNESCO

Une table ronde organisée le 6 juin 2013 à Skopje a permis aux représentants des organisations médiatiques d’ex-République yougoslave de Macédoine d’aborder en détails les actuels obstacles à la création d’un conseil de presse dans le pays. L’évènement a été organisé par l’Institut macédonien des médias, avec le soutien de l’UNESCO et du Réseau de l’Europe du Sud-est pour la professionnalisation des médias (South-East European Network for the Professionalization of Media - SEENPM).

Selon les experts en médias macédoniens, le procédé de numérisation et l’environnement en ligne accentuent le besoin de plus de professionnalisme dans les médias. Selon Peter Saracini, directeur de programme à l’Institut macédonien des médias, «les standards professionnels des journalistes doivent encore être renforcés après la transformation numérique des médias, et le fait que tous les professionnels manquent de cursus ou de formations appropriés, quel que soit leur niveau professionnel».

C’est dans ce contexte que l’Association des journalistes de Macédoine a lancé en 2010 la création d’un Conseil pour l’éthique dans les médias (Council of Ethics for Media), un organisme d’autoréglementation divisé en trois branches et composé de représentants des rédacteurs et des journalistes, de propriétaires de médias, ainsi que de représentants de la société civile en ex-République yougoslave de Macédoine. Tout au long de l’année 2012, l’association a organisé des réunions avec certains rédacteurs et propriétaires de médias, ainsi qu’avec ses propres membres, sur l’importance de l’autoréglementation et sur les divers modèles qui pourraient être appliqués dans le pays.

Selon Tamara Grncarovska, membre du conseil d’administration de l’Association des journalistes de Macédoine, « Ces réunions sont les étapes préliminaires à l’autoréglementation des médias dans le pays ». « Nous espérons voir prochainement la création d’un conseil de presse, dont les médias en ligne feront partie ».

Outre l’autoréglementation des médias, les participants à la table ronde ont abordé l’étendue et la nature des discours d’incitation à la haine dans les médias en ligne dans le pays, et les solutions que peut apporter la mise en place de mécanismes de transparence des médias.

Cet évènement a été organisé dans le cadre du projet UE-UNESCO intitulé « Transparence des médias en Europe du Sud-est », initié en janvier 2013.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page