04.03.2011 -

Les dernières évolutions de la radiodiffusion à la une de la conférence Radio Asie 2011

L'UNESCO a apporté son soutien à la conférence Radio Asie 2011, qui s'est tenue du 21 au 23 février à New Delhi (Inde), sous le thème "La radio à l'antenne partout - adoption de stratégies multiplateformes". Les participants se sont notamment demandé comment suivre les évolutions qu'entraînent la mondialisation, la convergence et les progrès technologiques.

Experts internationaux, journalistes, professionnels des médias et universitaires de la région Asie-Pacifique ont échangé leurs points de vue concernant le rôle que vont jouer les évolutions de la radiodiffusion pour faire de la radio le média mondial par excellence. Onze séances de travail ont permis d'aborder des questions relatives à la programmation, au marketing, aux politiques de régulation, à la gestion de la radio et aux stratégies d'audience. La première journée était consacrée aux stratégies envisageables pour s'adresser à l'audience mondiale dans un contexte mouvant, dans lequel les usagers des médias deviennent des consommateurs de contenu qui vont faire leur marché sur une multitude de plateformes.

 

Partant de la nouvelle radio multiplateforme destinée à une audience mondiale, la conférence a brassé des idées et des expériences à propos des questions suivantes :

<li>le rôle futur de la radio comme média mondial ;

<li>le changement de paradigme en matière de programmation, en tenant compte de l'interactivité ;

<li>la nécessité d'une saine mixité entre chaînes publiques et commerciales pour répondre aux besoins des auditeurs traditionnels et des nouvelles audiences ;

<li>les fondements d'un avenir viable et pérenne pour la radio au niveau mondial ;

<li>les répercussions des progrès techniques sur le contenu et les services à l'ère de la convergence.

Les participants se sont également penchés sur la radio communautaire, le rôle positif de la radio dans les situations de conflit, le rajeunissement de l'audience, la programmation et la gestion. Concernant la question des conflits, Rajendra Sharma, directeur de Antenna Foundation Nepal, a expliqué que la radio avait aidé à l'humanisation des groupes rebelles et servi de plateforme commune à un dialogue informel qui avait contribué à ramener la stabilité dans le pays. D'autres intervenants ont insisté sur l'importance du dialogue dans la résolution des conflits, en rappelant que la radio pouvait justement être une plateforme de débat.

 

Kanchan K. Malik, de l'Université de Hyderabad, a expliqué que la radio gagnait du terrain dans des zones où la télévision n'était pas présente en raison de contraintes économiques et de portabilité. Elle a ajouté que la participation des jeunes était nécessaire pour la survie et le renouveau de la radio, en exhortant les chaînes à embaucher des jeunes pour favoriser la mixité.

 

La conférence, qui a mis à l'honneur les nouveaux médias et les nouvelles technologies, a insisté sur la dimension publique de la radio. Les partenariats sont apparus comme essentiels pour exploiter le potentiel de service public de la radiodiffusion et des stations communautaires pour atteindre des zones délaissées par les médias traditionnels.

 

La mise en place et le renforcement des infrastructures de communication et d'information à l'échelle des communautés locales est une priorité pour l'UNESCO. Ces infrastructures offrent des outils pour gérer le développement axé sur la communauté et amener le changement. C'est pourquoi l'Organisation a soutenu la participation de représentants des pays en développement de la région à la conférence Radio Asie 2011.

 

La conférence Radio Asie est une rencontre annuelle organisée par l'Asian Media Information and Communication Centre (AMIC) et l'Asia-Pacific Broadcasting Union (ABU), qui a pour objectif de contribuer à l'expansion du mouvement des radios communautaires en Asie du Sud en favorisant les échanges et en s'inspirant des bonnes pratiques mises en œuvre dantres pays.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page