11.08.2004 -

L'UNESCO publie un guide sur la préservation et la documentation des langues en danger

Aimée Lahaussois, une experte en linguistique et en langue népalaise, et plusieurs experts linguistiques internationaux ont développé un guide sur la préservation du langage. Ce projet fait partie des activités menées par l'UNESCO dans le cadre de l'initiative B@bel pour promouvoir le multilinguisme sur Internet et préserver les langues en danger.

Récemment, Aimée a entrepris des recherches indépendantes au Népal sur les langues en danger et a saisi cette occasion pour tester l'efficacité de ce guide.

 

Le guide, intitulé « Préservation et documentation du langage : version destinée à l'Asie du sud » fournit une méthodologie qui permet à ceux dont la langue est en danger de la faire passer à la postérité. Le projet s'est développé à la demande de membres de minorités ethniques du Népal, volontaires pour retranscrire eux-mêmes leur langue. Pour beaucoup d'entre eux, l'assimilation est, entre autre, responsable du déclin des cultures indigènes, de leur langue et aussi de leur système de connaissance. L'UNESCO tient à la préservation de ce riche patrimoine humain.

 

Aimée nous livre ses impressions après avoir utilisé le guide :

« Travailler avec un jeune homme parlant une langue en danger m'a convaincue de l'importance de la documentation et de la nécessité de fournir des outils à ceux qui désirent préserver leur langue. Après 3 semaines de travail, j'ai proposé une rémunération à mon interlocuteur mais celui-ci m'a répondu que j'étais la personne qui méritait une compensation puisque je faisais une grande faveur à sa communauté en faisant en sorte que leur langue soit préservée. »

 

L'UNESCO espère que les langues ne soient pas seulement préservées mais aussi que ce projet stimule un regain d'intérêt de la part des communautés pour leurs propres langues, ce qui aiderait à ralentir leur disparition.

 

Un CD-ROM et une version imprimée de ce guide seront publiés d'ici fin septembre.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page