08.11.2007 -

Ateliers de l'UNESCO sur la liberté d'expression et le multilinguisme au Forum sur la gouvernance de l'Internet

La deuxième réunion du Forum sur la gouvernance de l'Internet organisée mi-novembre à Rio de Janeiro réunira des participants venus du monde entier autour des questions liées au développement de l'Internet, allant de la liberté d'expression et la sécurité aux standards ouverts et la diversité linguistique.

L'atelier de l'UNESCO sur "La liberté d'expression vue sous l'angle de la sécurité" traitera des répercussions de la sécurité et des mécanismes de protection en matière de liberté d'expression sur Internet. Cet atelier a pour objectif d'identifier les implications de la régulation gouvernementale des contenus via des filtres ou le blocage de contenu par des moyens directs ou légaux.

 

Le deuxième atelier organisé par l'UNESCO a pour thème "Vers des normes internationales pour un Internet mondial multilingue", car le multilinguisme sur Internet est fondamental pour garantir la liberté d'expression et la libre circulation de l'information, des idées et du savoir dans le cyberespace. Cet atelier a pour objectif de favoriser la coopération internationale pour la mise en place de normes assurant un véritable multilinguisme sur Internet.

 

Les organisateurs du Forum souhaitent former un groupe multipartenaire autour du thème de la "normalisation" des différents aspects qui sous-tendent le multilinguisme dans le cyberespace. Ce groupe réunira les acteurs stratégiques dans le secteur des IDN, les développeurs de systèmes d'exploitation, les fabricants d'outils de développement de contenu et les services gouvernementaux chargés de ces questions au niveau national.

 

Dans une conférence de presse à Genève à la veille de la deuxième réunion du Forum sur la gouvernance de l'Internet qui aura lieu du 12 au 15 novembre, Markus Kummer, coordonnateur exécutif du secrétariat du Forum, a déclaré que plus de 1 500 participants s'étaient inscrits dix jours avant le coup d'envoi de la réunion.

 

Cette participation témoigne de l'intérêt et de la richesse du Forum, qui réunira des représentants des gouvernements, du secteur privé, de la société civile et de la communauté Internet autour de nombreuses questions liées au développement d'Internet.

 

Selon M. Kummer, le problème de la sécurité constitue une préoccupation majeure. En effet, sur 70 événements parallèles, 19 sont consacrés à ce thème, notamment à la protection de l'enfance et la lutte contre la pornographie infantile.

 

M. Kummer a rappelé que la coopération internationale était cruciale, citant en exemple le programme de surveillance britannique pour lutter contre la pornographie infantile sur Internet. Ce programme a permis de mettre en place un mécanisme d'autorégulation pour que les utilisateurs puissent alerter lorsqu'ils tombent sur des contenus illicites.

 

En étroite coopération avec le secteur de l'Internet, le programme de surveillance prévient alors les fournisseurs de services et la police, et supprime le contenu. C'est ainsi que le Royaume-Uni a réussi à ramener à zéro la pornographie infantile de source locale.

 

Le Forum est plus qu'un lieu de débat. Il s'agit d'un rassemblement des acteurs concernés par le devenir d'Internet, qui sont à même d'émettre des recommandations pour orienter les mesures prises par les organisations qui disposent du pouvoir décisionnel.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page