29.03.2012 - UNESCO

Le Programme Mémoire du monde de l’UNESCO a vingt ans

© iStockphoto

Cette année, le Programme Mémoire du monde (MoW) célèbre son 20ème anniversaire. L'UNESCO organisera des activités tout au long de l’année en vue de sensibiliser les populations à cette date importante, et ce à partir du 2 avril, date officielle de lancement de la campagne de célébrations.

La Présidente du Comité consultatif international du Programme Mémoire du monde, Roslyn Russell, a transmis un message à l’occasion de l’anniversaire du Programme, dans lequel elle souligne l’importance du patrimoine documentaire mondial et la nécessité de le préserver.

Lancé en 1992, le Programme Mémoire du monde vise à préserver et favoriser l’accès au patrimoine documentaire présent dans les bibliothèques, archives et musées, qui incarne la « mémoire » de l’humanité. La mission du Programme est de faciliter la conservation du patrimoine documentaire mondial grâce aux techniques les mieux appropriées, d’aider à assurer un accès universel au patrimoine documentaire, et de faire prendre conscience, partout dans le monde, de l'existence et de l'intérêt du patrimoine documentaire. Les principaux outils permettant la sensibilisation sont les registres de la Mémoire du monde élaborés par l’UNESCO, qui sont maintenant employés aux niveaux international et régional aussi bien que national.

Actuellement, le Registre Mémoire du monde international compte 245 inscriptions, et ce nombre augmente à chaque cycle d’évaluation. Pourtant, le Programme est confronté à un problème persistant : environ 50 % des inscriptions au Registre international proviennent de pays d’Europe. Au cours des dernières années, des efforts ont donc été entrepris pour tenter de faire augmenter le patrimoine documentaire inscrit provenant d’autres régions du monde.

Le Programme a suscité un grand intérêt et remporté un succès remarquable ces dernières années, avec plus de 50 % d’augmentation lors du dernier cycle d’évaluation. Cependant, comme l’ont fait remarquer plusieurs intervenants lors de la  Quatrième Conférence internationale sur la Mémoire du monde (à Varsovie, Pologne), il existe toujours une confusion dans l’esprit collectif concernant le rôle de la Mémoire du monde dans la protection internationale du patrimoine. Au cours de la conférence de Varsovie, un certains nombres de moyens ont été proposés afin de mieux faire connaître le Programme auprès du public et d’augmenter ses ressources. Nous espérons que les célébrations de cette année permettront de sensibiliser encore davantage le public, et de promouvoir les principes et idéaux du Programme à travers le monde.

Le version intégrale du message de Roslyn Russell’s est accessible ici.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page