12.08.2011 - UNESCO

Formation au reportage électoral pour les femmes journalistes au Libéria

© UNESCO

L’Association des femmes journalistes du Libéria (FeJAL) a dirigé, en collaboration avec l’UNESCO, un projet de formation de trois mois, comprenant un stage en entreprise, sur le reportage politique et électoral pour 20 jeunes femmes travaillant dans des radios communautaires au Libéria. La formation était destinée à des femmes travaillant en milieu rural et qui n’avaient pas eu l’occasion auparavant de suivre des formations.

Le projet avait pour principal objectif de former les professionnelles des médias en milieu rural au journalisme politique et électoral, car les femmes jouent un rôle important en matière de sensibilisation et d’éducation dans un pays où 85 % de la population est analphabète.

Lors de la séance d’ouverture du projet, la coordinatrice de FeJAL, Torwon Sulonteh-Brown, a évoqué les problèmes auxquels sont confrontées les femmes dans les médias au Libéria, de la marginalisation jusqu’au harcèlement sexuel, et rappelé que l’autonomisation est le seul moyen de lutter contre ce fléau.

Mme Brown a expliqué aux participantes que les séances de formation, y compris le stage en entreprise, étaient importantes car elles étaient stratégiquement situées dans des zones où la population dépend très largement des médias pour s’informer. Elle les a invitées à rester concentrées pendant tout le programme et à emmagasiner toutes les connaissances mises à leur disposition.

Dans son discours d’inauguration du projet, Elizabeth Hoff, première femme élue à la présidence du Syndicat de la presse du Libéria (PUL) et aujourd’hui ministre déléguée au ministère de l’Information, de la Culture et du Tourisme, a mis l’accent sur l’importance de la formation et la chance unique qu’elle représentait pour les participantes.

Mme Hoff a rappelé aux jeunes journalistes leur rôle de chien de garde de la société, un rôle crucial dans cette période de l’histoire du pays car c’est des journalistes que dépendent les électeurs pour avoir accès à une information exacte et impartiale qui rendra possible des élections sans violence en octobre 2011.

La formation portait notamment sur les sujets suivants : les élections générales (présidentielle et législatives) de 2011, les techniques d’interview, le journalisme d’investigation, le reportage en situation de conflit, les campagnes politiques et les médias, le rôle des médias en période électorale, le code de déontologie des médias, l’éducation des électeurs et les médias, etc.

Après une formation interne de trois jours, les participantes ont été accueillies par six stations de radio pour un stage de trois semaines : la station catholique Radio VERITAS, la radio d’Etat Liberia Broadcasting System (LBS), Renaissance Communication Inc., Liberia Women Democracy Radio (LWDR), Infinity Broadcasting Corporation et Sky FM. Les stagiaires ont reçu une formation pratique sur l’écriture de scénarios radiophoniques, l’utilisation du matériel, les techniques d’interview, la production d’émissions, etc. Elles se sont également déplacées sur le terrain pour assister à des interviews.

A la fin de la période de stage, deux des participantes, Princess Kollie du comté de Grand Bassa et Williametta Jabbah du comté de Grand Gedeh, ont expliqué que c’était la première fois de leur carrière qu’elles avaient reçu une formation pratique. Elles ont ajouté qu’on leur avait aussi donné la chance de montrer ce qu’elles savaient faire : elles ont écrit leurs propres scénarios, les ont enregistré et ont fait des interviews, des travaux qu’on ne leur a jamais confiés dans les stations où elles travaillent.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page