14.05.2010 -

Célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse à Moscou

Le Bureau de l'UNESCO à Moscou a apporté son soutien au concours international de photographie et de télévision "Le reportage qui a changé le futur", organisé pour commémorer la Journée mondiale de la liberté de la presse 2010. Ce concours a pour principal objectif d'unir les efforts des professionnels des médias pour promouvoir la liberté d'expression et la liberté d'information.

Un reportage peut-il changer l'avenir de quelqu'un ? Les vidéos et photographies présentées au concours ont bel et bien contribué à changer positivement la vie de leurs protagonistes. Autour de gens ordinaires et de leurs droits, les reportages abordent des sujets qui concernent le grand public.

 

Le concours se distingue par le fait qu'il est ouvert aussi bien aux professionnels des médias reconnus qu'aux jeunes journalistes, travaillant pour des médias centraux et régionaux. Cette année, pour la quatrième édition, 246 journalistes de douze pays ont présenté leurs travaux au jury. La manifestation a bénéficié d'une très large couverture dans les grands médias nationaux.

 

Les lauréats récompensés cette année sont : Liudmila Moiseyenko, qui a remporté le prix du meilleur documentaire pour Crystal boy ; et Alexey Ivliyev et Ayrat Shavaliyev, avec Question of Honour - Rabbi Lau qui a reçu le prix du meilleur reportage télé.

 

La cérémonie de remise des prix a eu lieu le 5 mai 2010 à Moscou. L'exposition des photos sélectionnées et la projection publique des meilleurs reportages et documentaires étaient également organisées dans le cadre des commémorations de la Journée mondiale de la liberté de la presse (3 mai). La cérémonie a réuni les lauréats du concours, des professionnels des médias, des militants, des représentants du gouvernement et de la société civile. Ils ont pu échanger sur le rôle des médias dans le débat public et l'importance de la liberté d'information en tant que composante essentielle de la liberté d'expression.

 

Dans le cadre du concours, les jeunes journalistes étaient invités à voter en ligne et hors ligne pour distinguer les organes d'information qui œuvrent à la promotion de la liberté d'expression. Un prix sp a été remis aux médias désignés.

 

Le concours était organisé par le Centre médiatique eurasien en coopération avec le Syndicat russe des journalistes et la Confédération internationale des syndicats de journalistes, avec le soutien du Bureau de l'UNESCO à Moscou et de l'Académie internationale de radiotélévision.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page