23.04.2008 -

Accès à l'information et autonomisation des individus : thèmes de la Journée mondiale de la liberté de la presse

La journaliste indépendante d'investigation Lydia Cacho Ribeiro (Mexique) recevra cette année le Prix mondial de la liberté de la presse de l'UNESCO lors d'une cérémonie que l'UNESCO organise à Maputo, la capitale du Mozambique, pour marquer la Journée mondiale de la liberté de la presse, le 3 mai. La célébration de la Journée mettra l'accent sur l'accès à l'information et sur l'autonomisation des individus. Ces sujets seront débattus à la conférence intitulée « Liberté d'expression, accès à l'information et autonomisation des individus », qui se tiendra les 2 et 3 mai.

Dans un message spécial pour la Journée mondiale de la liberté de la presse, <a href="http://portal.unesco.org/fr/ev.php-URL_ID=32452&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html">Koïchiro Matsuura, Directeur général de l'UNESCO</a>, souligne que « la liberté de la presse et l'accès à l'information contribuent à l'objectif de développement plus général qu'est l'autonomisation des individus en mettant à leur disposition l'information susceptible de les aider à prendre en main leur propre destin ». Il ajoute : « Ce processus, qui donne aux citoyens la capacité de prendre part au débat public et de demander des comptes aux gouvernements et aux autres instances, renforce la démocratie participative ».

 

L'expérience montre qu'un environnement juridique et institutionnel approprié est nécessaire pour que la liberté d'expression devienne réalité. Un tel environnement doit assurer l'accès à l'information, notamment à l'information sur le secteur public. Mais les médias peuvent contribuer à l'autonomisation des individus seulement si ces derniers ont les connaissances nécessaires pour s'interroger sur les informations qu'ils reçoivent et les analyser.

 

L'accès à l'information est primordial à l'exercice de ce droit de l'homme fondamental qu'est la liberté d'expression. Pour être libres, les médias ont besoin d'avoir accès à l'information. Ce dernier est également indispensable pour combattre la corruption, définie comme un obstacle majeur au développement.

 

La contribution des médias à l'autonomisation sera le sujet de la première session de cette conférence. Elle sera ouverte par le Sous-<a href="http://portal.unesco.org/ci/fr/ev.php-URL_ID=21748&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html">Directeur général pour la Communication et l'information, Abdul Waheed Khan</a> et par un officiel de haut rang du gouvernement du Mozambique (9h30, vendredi 2 mai). Le sujet sera étudié par un panel de professionnels de médias internationaux.

 

Le rôle des médias communautaires et leur capacité à offrir une plate-forme de communication interactive aux populations vulnérables et marginalisées seront examinés dans l'après-midi (de 14h30 à 16h30).

 

Le samedi 3 mai, un panel animé par Faith Pansy Tlakula, Rapporteur spécial sur la liberté d'expression de la Commission africaine sur les droits de l'homme et des peuples, étudiera les différentes facettes de l'accès à l'information : disponibilité des ressources technologiques, niveaux de l'éducation aux médias, niveaux de transparence et de coopération des gouvernements.

 

Le même jour, en fin de matinée, la conférence devrait se terminer par l'adoption une déclaration sur la liberté d'expression, l'accès à l'information et l'autonomisation des individus.

 

La cérémonie de remise du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO soutenu par les fondations Ottaway et Cano commencera à 16h30 le 3 mai par un discours de Graça Machel, Président de la <a href="http://www.unesco.org/ncp/index.php?lc=F&module=national_commissions&rid=343">Commission nationale du Mozambique pour l'UNESCO</a>. Parmi les autres intervenants importants qui devraient prendre part à l'événement figurent Armando Guebuza, Président de la République du Mozambique, le Directeur général de l'UNESCO et la lauréate du Prix 2008, la journaliste d'investigation mexicaine <a href="http://portal.unesco.org/ci/fr/ev.php-URL_ID=26413&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html">Lydia Cacho Ribeiro</a>, dont le travail a mis à jour l'implication d'hommes d'affaires, d'hommes politiques et de trafiquants de drogue dans la prostitution et la pornographie enfantine.




<- retour vers Actualités
Retour en haut de la page