Communication, Information et VIH/SIDA

L’UNESCO considère la lutte contre le VIH/SIDA et son impact dévastateur comme un secteur d’un très grand intérêt et qui de surcroît est grandissant. Par conséquent, elle se focalise sur l’éducation préventive constituant un important créneau dans la campagne mondiale pour arrêter et renverser ce fléau.

La communication et l’information peuvent contribuer à lutter contre le VIH/SIDA en changeant le comportement des jeunes grâce à des plans d’éducation préventive.

De ce fait, l’Organisation a entrepris un certain nombre d’activités avec pour but d’améliorer la sensibilisation de la prévention du VIH/SIDA parmi les jeunes ; et basées sur les nouvelles possibilités offertes par les TIC. Elle favorise l’accès à une information complète et fiable en quête de changements comportementaux.

D’un autre côté, les journalistes obtiennent une augmentation de la confiance dans le reportage sur la science du SIDA et les jeunes professionnels des médias apprennent à produire de meilleurs programmes puisqu’ils dialoguent avec les personnes atteintes. La science du SIDA constitue un nouveau départ en termes de formation des medias sur le VIH.

Prévention

Les jeunes et plus particulièrement les jeunes femmes sont parmi les personnes les plus atteintes par la pandémie du VIH/SIDA, qui est devenu la première cause de décès parmi les jeunes.

A la lumière de la Déclaration d’engagement sur le VIH/SIDA de la session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies et de ses objectifs de contenir l’évolution de la pandémie, les campagnes pour améliorer la sensibilisation des jeunes soutenus par une éducation non formelle et un meilleur accès aux sources d’information apparaissent comme étant un élément préventif essentiel et une condition préalable pour réduire l’incidence du VIH/SIDA parmi les jeunes.

Malheureusement, les infections par le VIH/SIDA sont toujours fatales. Par conséquent, des campagnes de sensibilisation et de prévention énergiques sont constamment nécessaires. De nombreuses activités ont été mises en oeuvre dans le cadre du programme INFOJEUNESSE, pour soutenir le développement de réseaux d’information reliant divers groupes de jeunes et assurant une coordination efficace et un renforcement de ses partenaires engagés dans les efforts anti-VIH/SIDA. Cela comprend :

  • Une aide financière et logistique pour des ateliers et des cours en ligne et hors ligne,
  • La conception et la mise en œuvre d’informations cohérentes et de plans de formations sur les TIC adaptés aux contextes régionaux et destinés aux jeunes défavorisés,
  • La creation de centres d’information pour les jeunes,
  • La production de contenu, la conception et le lancement de sites web spécifiques sur la prévention du VIH/SIDA,
  • Le développement de documents d’information et de campagnes des médias.

Afrique

Europe

Amérique latine

International

Traitement

La science du SIDA constitue un nouveau départ en termes de formation des medias sur le VIH. Souvent, la formation des médias dans ces secteurs se focalise sur le reportage des questions médicales et sociales du VIH/SIDA mais peu de journalistes dans les pays durement frappés par le SIDA sont formés pour accéder et traiter l’information sur les développements scientifiques.

L’UNESCO a expérimenté un projet de formation destinée aux journalistes et portant sur l’utilisation des technologies de la communication et de l’information (TIC) pour améliorer le reportage sur le VIH/SIDA. La formation comprend l’utilisation des TIC pour rassembler l’information scientifique de base sur le VIH/SIDA, suivre à la trace les développements de la recherche les plus récents utilisant la littérature scientifique et les alertes média, et identifier et contacter les scientifiques engagés dans la recherche ainsi que ceux capable de commenter sur sa signification.

“Toi, moi et le VIH/SIDA” (réseau international de jeunes producteurs de télévision sur le VIH/SIDA) est un autre projet pilote de l’UNESCO. Ce projet tente de combattre le VIH/SIDA et d’autres maladies infectieuses en améliorant les connaissances et les techniques de production des jeunes producteurs de télévision qui sont actuellement engagés dans le reportage santé pour la télévision dans les pays en développement.

Autres activités de l’UNESCO sur le VIH/SIDA

Retour en haut de la page