Bibliothèques et archives

© P. Sobocinski

Les bibliothèques et les archives sont essentielles à la libre circulation des idées par le mot et l'image, et pour favoriser l'accès à l'information et au savoir. L'accent est mis sur le contenu et non sur le format, car le savoir a été enregistré sur différent média : pierre, papier, film, bande vidéo, DVD. La conservation à long terme est nécessaire pour sauvegarder cette connaissance et protéger les droits essentiels de l'humanité ; mais face à la révolution numérique, un paradigme de conservation est en évolution. L'objectif de l'UNESCO est d'assurer la sauvegarde de toute forme d'enregistrement de la pensée et de l'expression humaines.

UNESCO et bibliothèques

Les bibliothèques sont les éléments indispensables à la libre circulation des idées et à la préservation, au développement et à la diffusion du savoir. Tous comme les entrepôts de livres et d’autres documents imprimés, elles constituent la clé de la promotion de la lecture et de l’écriture. L’UNESCO encourage le travail des bibliothèques depuis soixante ans.

Le développement des technologies de l’information et en particulier de l’Internet a créé un environnement complètement nouveau qui oblige à repenser le rôle des services d’information traditionnels. Les possibilités de mise en réseau, de coopération et de numérisation modifient considérablement les modalités d’acquisition, de stockage et de diffusion de l’information et de la connaissance. A cet égard, il convient d’apporter une attention particulière aux pays les moins avancés pour qu’ils ne restent pas à la traîne du progrès technologique.
>> En lire plus

 

Renforcer les capacités des bibliothèques

Ayant traditionnellement soutenu le renforcement de la capacité institutionnelle des bibliothèques comme portails de l’information, l’UNESCO continue à leur apporter son soutien afin qu’elles acquièrent des technologies appropriées et des ressources réseau. Des programmes de formation vont être développés avec des supports tout spécialement adaptés pour répondre aux besoins du personnel de bibliothèque. Le Réseau UNESCO des Bibliothèques Associées (UNAL) regroupant 450 membres de 90 pays joue un rôle important dans ce contexte.

Réseau UNESCO des Bibliothèques Associées (UNAL)

UNAL est un réseau de bibliothèques publiques et communautaires. Il a pour objectif d'encourager les bibliothèques à diffuser l’information à la base en utilisant les TIC.

UNAL a été créé en 1990 pour promouvoir la coopération entre les bibliothèques publiques et la création de contacts entre les bibliothèques du Nord et celles du Sud.

Le principal objectif d’UNAL est d’encourager les bibliothèques publiques ouvertes au public à entreprendre des activités dans les domaines de compétence de l'UNESCO, telles que la promotion de la paix et des droits de l'homme, le développement culturel, la protection de l’environnement, la lutte contre l’analphabétisme, etc. Plus de 500 bibliothèques du monde entier sont membres de Réseau. >> En lire plus

Un élément essentiel de la stratégie est l’intégration des bibliothèques dans l’information, les programmes d’alphabétisation de l’information et des médias. Les bibliothèques fournissent des ressources et des services dans un environnement qui encourage le requête libre et ouverte et sert de catalyseur à l’interprétation, l’intégration, et l’application du savoir dans tous les domaines d’apprentissage.

Renforcer les capacités des bibliothèques requiert un processus continu d’amélioration des connaissances et aptitudes des professionnels qui travaillent avec elles, ainsi qu’une étendue du savoir général et une conscience des utilisateurs. Il est essentiel que les spécialistes de l’information aient accès à la formation, à une éducation continue et un apprentissage tout au long de la vie.

Outils de traitement de l'information

Logiciel de base de données CDS/ISIS
CDS/ISIS est un logiciel de stockage et récupération de l'information, en particulier celle non numérique. Il a été développé par l'UNESCO depuis 1985 pour satisfaire la demande exprimée par beaucoup d'institutions, spécialement dans les pays en voie de développement, et ainsi les aider dans la mise en place de leurs activités de traitement de l'information par des technologies moderne et relativement peu coûteuse.
WINISIS est une version Windows de CDS/ISIS, logiciel de stockage et de récupération de l'information, en particulier celle non numérique. CDS/ISIS est utilisé dans le monde entier pour la gestion de bases de données dans les bibliothèques et les centres d’information.

Greenstone Digital Library Software
Greenstone est un ensemble de logiciels destiné à permettre la constitution et la diffusion de telles collections de bibliothèques numériques. Il propose un nouveau mode d’organisation des connaissances et de publication de celles-ci sur l’Internet ou sur cédérom. Greenstone est ainsi produit par le Projet néo-zélandais de bibliothèque virtuelle de l’Université de Waikito, et développé et diffusé en coopération avec l’UNESCO et l’ONG Human Info. Il s’agit d’un logiciel à code-source ouvert, développé sous licence GNU.

Préserver les collections des bibliothèques

Le patrimoine documentaire mondial représente une part essentielle de la mémoire collective et reflète la diversité des langues, des peuples et des cultures. La majeure partie de cette mémoire de l’humanité est entreposée dans les bibliothèques.

Grâce au Programme Mémoire du monde et à d’autres projets tels que le projet de la route de la soie numérique, l’UNESCO a joué un rôle majeur dans la préservation des contenus de la communication et de l’information et l’amélioration de leur accès.

L’UNESCO a encouragé l’élaboration de stratégies pour faciliter la numérisation des collections des bibliothèques; mais aussi promut et diffusé la Charte mondiale sur la conservation du patrimoine numérique adoptée lors de la 32e session de la Conférence générale de l’UNESCO en octobre 2003.

 

 

UNESCO et archives

Les archives sont les éléments indispensables de toute stratégie visant à améliorer l’accès à l’information tant du grand public que des publics spécialisés. L’UNESCO contribue depuis sa création au renforcement de ces types de services.

Le développement des technologies de l’information et en particulier de l’Internet a créé un environnement complètement nouveau qui oblige à repenser le rôle des services d’information traditionnels. Les possibilités de mise en réseau, de coopération et de numérisation modifient considérablement les modalités d’acquisition, de stockage et de diffusion de l’information et de la connaissance. A cet égard, il convient d’apporter une attention particulière aux pays les moins avancés pour qu’ils ne restent pas à la traîne du progrès technologique.
>> En lire plus

 

Les Archives audiovisuelles

Ce programme vise à préserver le patrimoine audiovisuel tel que les films, les enregistrements sonores et télévisuels.

L’adoption en octobre 1980 par la Conférence Générale de l’UNESCO de la recommandation sur la sauvegarde et la préservation des images en mouvement a été un moment historique puisque les films et les enregistrements sonores et télévisuels ont été officiellement reconnus et définis comme membres à part entière du patrimoine culturel national de la même manière que l’est l’information textuelle depuis des siècles.

L’objectif de l’UNESCO est de développer des infrastructures archivistiques audiovisuelles, de former les professionnels et de promouvoir la discussion internationale dans les domaines principaux de l’archivistique afin d’assurer la sauvegarde et la préservation du patrimoine audiovisuel de l’humanité.

L’UNESCO travaille en étroite collaboration avec le Co-ordinating Council of Audiovisual Archives Associations (CCAAA), association de sept ONG ; soutient la production de principes et de documents officiels sur des questions clés telles que le droit d’auteur, la législation et les normes techniques et promeut l’échange d’information sur des questions audiovisuelles et met en œuvre des projets pour soutenir l’archivage audiovisuel partout dans le monde. >> En lire plus

 

Les Portails de WebWorld sur les bibliothèques et les archives

L’UNESCO est la seule organisation en mesure de mettre en relation les différents utilisateurs du savoir, tels que les bibliothécaires, les archivistes, les enseignants, les chercheurs, etc. Dans ce contexte, une plate-forme en ligne permet d’offrir à la fois un outil de travail et d’apprentissage collaboratif, et un réseau pour la mise en œuvre de la stratégie de communication de l’UNESCO.

Dans le cadre de cette stratégie, le Secteur de la Communication et de l’Information de l’UNESCO a développé quatre sites Internet parmi lesquels le Portail d’archives et le Portail de bibliothèques. Ces portails ont été récemment refondus et dotés d’une nouvelle conception graphique afin de mieux répondre aux attentes des communautés respectives.

Visitez les portails et découvrez les services interactifs proposés :

Le Portail de bibliothèques

Le Portail de bibliothèques de l’UNESCO permet d’accéder aux sites web des bibliothèques du monde entier. Il donne également accès aux ressources sur la préservation et la numérisation des collections des bibliothèques et la coopération internationale dans ce domaine.
>> Allez au site web 
(en anglais)

Le Portail d'archives

Le Portail d’archives de l’UNESCO permet d’accéder aux sites web des institutions archivistiques du monde entier. Il donne également accès aux ressources sur la gestion des enregistrements et archives et la coopération internationale dans ce domaine. >> Allez au site web (en anglais)

Retour en haut de la page