Concept de la diversité linguistique sur Internet

Il existe une inquiétude croissante à l’effet que, dans la foulée des efforts de réduire le fossé numérique, des centaines de langues locales puissent être laissées de côté, bien que de façon non intentionnelle. La mise en œuvre d’un environnement politique et technologique visant la promotion, le développement et l’accessibilité d’outils pour faciliter l’inclusion numérique d’autant de langues possibles est très importante.

Il en découle l’importance qui est accordée à la diversité linguistique et au contenu local dans le cadre d’une ligne d’action du Plan d’action du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) dont la responsabilité de la coordination a été confiée à l’UNESCO.

L’enjeu de la diversité linguistique sur Internet se révèle au cœur du débat qui entoure la société de l’information et cela de plusieurs façons telles que :

  • L’accès à une éducation de qualité dans la langue maternelle,
  • L’optimalisation des investissements dans le domaine de l’éducation et de la lutte contre l’analphabétisme,
  • La préservation et la diffusion du savoir,
  • L’accès et l’échange d’information,
  • Les bibliothèques numériques et la diversité culturelle.

De prime abord, la question semble tourner autour des facilités et de la participation des communautés qui utilisent Internet et les objets numériques. Récemment, deux projets majeurs ont été lancés avec pour but de contribuer à une meilleure compréhension et un meilleur suivi de la diversité linguistique dans le cyberespace :

  • L’élaboration d’un rapport mondial sur la mise en œuvre de la « Recommandation concernant la promotion et l’usage du multilinguisme et l’accès universel au cyberespace » (Ce rapport sera présenté lors de la 34ème session de la Conférence Générale en 2007), et
  • La publication d’une étude “Mesurer la diversité linguistique sur Internet”, éditée par l’Institut de statistique de l’UNESCO, sur lequel se dossier est basé.
Retour en haut de la page