Médias, VIH et SIDA

“Accès universel et droits de l’homme” est le thème choisi cette année pour la Journée mondiale de la lutte contre le sida, célébrée le 1er décembre. Le droit à l’éducation et à l’information pour tous est un moyen de se protéger contre le VIH, mais aussi de lutter contre la stigmatisation et la discrimination pour permettre aux personnes touchées par la maladie de vivre le mieux possible.

Une bonne communication sur le VIH/sida permet au grand public de mieux cerner le problème et aux professionnels des médias, de l’information et de la communication, de développer des concepts visuels et une programmation de qualité ainsi que des outils multimédias pédagogiques pour renforcer l’éducation à la prévention.

L’UNESCO a entrepris un ensemble d’activités destinées à renforcer les capacités des professionnels des médias, à développer la production de programmes de qualité et à sensibiliser le public au VIH/sida. L’accent est mis sur la promotion de réseaux de connaissances chez les professionnels des médias ainsi que sur la production de ressources et d’outils éducatifs.

L'UNESCO publie un manuel sur le VIH/sida pour les professionnels de l'audiovisuel

L’UNESCO et l’Institut de l’Asie et du Pacifique pour le développement de la radiodiffusion (AIBD) publient un manuel présentant des données factuelles, des analyses et des informations pratiques sur les programmes télévisés consacrés au VIH/sida. A la fois manuel de référence et kit de ressources, la publication s'adresse aux producteurs de télévision et aux formateurs. >> Continuer

Des réalisateurs télé parlent du sida au FESPACO 2009

En partenariat avec le Conseil international des radios-télévisions d’expression française (CIRTEF), l’UNESCO a présenté au public du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou, FESPACO 2009, seize courts documentaires traitant de la prévention du sida. Pour produire ces films, le CIRTEF a lancé un appel auprès de plus de vingt chaînes de télévision africaines. Huit scénarios proposés par de jeunes réalisateurs ont été retenus pour l’Afrique occidentale et centrale. Neuf films ont été diffusés sur dix-sept chaînes de télévision et trois projetés au FESPACO 2009. La projection a été suivie d’un débat animé par quatre jeunes réalisateurs télé et un spécialiste de la prévention du sida, devant un public de 200 personnes composé principalement de professionnels des médias.

Des producteurs de télévision d’Afrique de l’Est rejoignent le Réseau mondial

Dans le cadre du Réseau mondial de jeunes producteurs de télévision sur le VIH/sida de l’UNESCO, le Bureau de l’UNESCO à Nairobi a organisé en collaboration avec l’East African Film Institute et Development Through Media (DTM) un atelier de formation sur le VIH/sida pour dix jeunes producteurs de télévision d’Ethiopie, du Kenya, du Rwanda, de Tanzanie et d’Ouganda.
>> Continuer

Des outils multimédias pour lutter contre le SIDA

Afin de faire face à la pandémie de VIH/sida, l’UNESCO développe en collaboration avec ses partenaires des outils multimédias interactifs conçus sous forme de jeux informatiques éducatifs. Ces outils à la fois pédagogiques et divertissants sont destinés à informer les jeunes sur la prévention en s’appuyant sur des connaissances scientifiques et des données adaptées à la culture et au genre. >> Continuer

Consortium d’organismes de formation audiovisuelle

Une réunion consultative, organisée avec le soutien de l’UNESCO, sur la formation audiovisuelle pour la prévention du sida a réuni le 11 novembre 2009 à Amsterdam (Pays-Bas) quinze participants représentant des organismes de la région Asie-Pacifique, d’Europe et d’Afrique. Les participants ont convenu de constituer un consortium afin de mettre en commun les ressources pour renforcer les capacités des professionnels des médias. Ils ont reconnu que la prévention du sida devait mettre davantage l’accent sur les questions de genre, l’éducation, la santé et les services de base. “Pour commencer, il convient de s’assurer que les personnes travaillant dans l’audiovisuel sont de vrais professionnels, bien informés et engagés dans la lutte contre la stigmatisation et la discrimination”, a déclaré K.P. Madhu, chef de projet à l’Institut de l’Asie et du Pacifique pour le développement de la radiodiffusion (AIBD). Le consortium a pour vocation de développer les activités de formation en adoptant une approche collaborative permettant de réduire les coûts et de renforcer les capacités des professionnels de l’audiovisuel pour traiter les questions liées au sida et faire des reportages d’investigation. Une autre discussion menée en parallèle avec un réseau universitaire devrait aboutir à la signature d’un mémorandum d’accord en décembre 2009.

Le Festival de cinéma “Amour et rapports” s’attaque à la prévention du sida au Cambodge

Le Bureau de l’UNESCO à Phnom Penh s’est rapproché du CCF pour lancer le festival “Amour et rapports”. L’objectif est de toucher le maximum de Cambodgiens en traitant des problèmes que rencontrent les jeunes dans leurs relations intimes. Le projet est axé sur la prévention du sida, la sexualité et les discriminations sexistes ou sexuelles, des sujets que l’éducation formelle a du mal à aborder. >> Continuer

Retour en haut de la page