Changement sur les ondes

Intensifier les effets du développement durable à travers les médias communautaires en Tanzanie

Radio communautaire de Micheveni. © UNESCO

Environ 70% de la population de la République-Unie de Tanzanie habite dans des zones rurales (recensement 2012), où la majorité vit dans la pauvreté et n’a pas accès aux médias et autres organes de presse, ne peut pas recevoir ni partager des informations, et ne peut pas exercer son droit à la liberté d’expression. Alors que seulement 11% des tanzaniens peuvent avoir accès et utiliser Internet, et que seulement 19% ont la télévision, un pourcentage important de 88,7% de la population a accès à la radio (STID, 2011, p.147). A ces chiffres s’ajoute la fracture numérique entre les hommes et les femmes, alors que ces dernières sont défavorisées par le fait qu’elles ne soient pas représentées dans la sphère médiatique, et qu’elles n’aient pas accès aux Technologies d’Information et de Communication (TIC).

C’est dans ce contexte que le Bureau de l’UNESCO à Dar es-Salaam a fortement contribué à soutenir l’émergence d’un Réseau des médias communautaires grandissant,  en renforçant sa capacité à devenir un moyen indépendant et pluraliste de promouvoir le dialogue pacifique, la participation civique et l’égalité des sexes dans le développement durable en Tanzanie continentale et au Zanzibar.

Avec pour passé une riche tradition d’histoire orale, les radios sont la principale source d’information des tanzaniens. Cependant, le concept des radios communautaires est encore assez récent en Tanzanie. Ainsi, la première radio communautaire du pays n’est apparue que le 22 juin 2002 sur les ondes (ORS FM à Simanjiro).

Contexte

Le Programme des radios communautaires de l’UNESCO a débuté en 2007 avec le soutien à la création de la radio communautaire FADECO dans le district de Karagwe. Jusqu’en 2002, on enregistrait seulement deux radios communautaires en Tanzanie. Plusieurs autres stations de radio peinaient à surmonter les obstacles liés à un environnement institutionnel et politique peu propice à leur développement, et à d’autres défis venant du manque d’accès aux ressources nécessaires et de la pénurie d’infrastructures et de formations. 

>> Plus d'informations (en anglais)

Projets en cours

Aujourd’hui, l’UNESCO veut consolider et s’assurer que ces effets perdurent en renforçant le Réseau de médias communautaires de Tanzanie (Comneta)  pour qu’il devienne un groupe de pression majeur pour la communauté médiatique du pays, et qu’il puisse promouvoir le développement et la participation dans les zones rurales de façon pacifique et durable.

>> Plus d'informations (en anglais)

Dates clés

En 2011, le télécentre Sengerema devient un Télécentre communautaire multi-usage ; en 2002, la radio ORS est la première radio communautaire à apparaître sur les ondes en Tanzanie ; en 2006, l’UNESCO crée le programme d’information et de communication en Tanzanie ; en 2007, l’UNESCO apporte son soutien à la radio communautaire FADECO dans le district de Karagwe…

>> Plus d'informations (en anglais)

Retour en haut de la page