Confidentialité en ligne et liberté d’expression au programme d’un débat du Conseil du PIDC

La révolution numérique influe sur toutes les sphères de la vie publique et privée. De plus en plus d’informations personnelles et publiques sont recueillies, stockées, traitées et partagées via l’Internet. Tout ceci s’accompagne d’opportunités et de défis sans précédent dans le développement des médias et la liberté d’expression en ligne et hors ligne, plus particulièrement liée au droit à l’oubli.

Dans ce contexte, le Conseil intergouvernemental du Programme international pour le développement de la communication (PIDC) de l’UNESCO, à sa 29e session, organisera un débat thématique sur « La confidentialité en ligne et la liberté d’expression » le 20 novembre à Paris. La discussion portera principalement sur la relation entre la liberté d’expression et la confidentialité dans l’environnement en ligne.

Afin d’informer le débat, un panel d’experts du domaine de l’Internet venus de toutes les régions et représentant divers acteurs ont été invités à présenter leur expertise sur des questions telles que le « le droit à l’oubli » ; les questions de vie privée ; le développement post-2015 ; et le modèle multipartite. L’accent sera notamment mis sur l’importance de ces questions pour les médias et le journalisme.

Le débat alimentera l’étude détaillée et consultative de l’UNESCO sur les questions relatives à l’Internet, dans le cadre de la résolution 52 adoptée à la 37e Conférence générale de l’UNESCO en 2013.

Selon cette résolution, l’UNESCO est tenue de produire une étude sur la liberté d’expression et la confidentialité, entre autres sujets. Cette recherche se base sur le cadre conceptuel de l’« universalité de l’Internet », selon lequel l’Internet devrait être (i) fondé sur les droits de l’homme (ii), « ouvert », (iii) « accessible à tous » et (iv) nourri par la participation de multiples acteurs – ces quatre grands principes sont connus sous l’acronyme DOAM et résument les positions de l’UNESCO au sujet de l’Internet.

Le débat du PIDC sera cité dans le rapport final et présenté à la 38e Conférence générale en novembre 2015. Une ébauche de l’étude sera discutée les 3 et 4 mars 2015 à la Conférence InterCONNECTer les ensembles au Siège de l’UNESCO à Paris.

Retour en haut de la page