Etude sur le développement des médias en Tunisie

Basée sur les Indicateurs de développement des médias de l'UNESCO

Il est largement reconnu que les médias ont un rôle central à jouer pour assurer la transition démocratique et le renforcement des droits politiques et des libertés civiles. Cette étude, basée sur les indicateurs de développement des médias (IDM) de l’UNESCO, examine les progrès qui ont été accomplis dans le développement des medias en Tunisie depuis la révolution du 14 janvier 2011. Les IDM fournissent un cadre global pour l’analyse des forces et des faiblesses de environnement actuel des médias en Tunisie, selon une méthodologie éprouvée qui est basée sur les normes internationales et les bonnes pratiques. Le but de cette étude est d’accompagner la Tunisie dans la transition démocratique et de contribuer au développement de médias libres, indépendants et pluralistes.

Coordonnée par une équipe composée de deux experts nationaux et d’un expert international, elle s’appuie sur le travail de l’Instance Nationale pour la Réforme de l’Information et de la Communication (INRIC), du gouvernement, des syndicats professionnels des médias, de la société civile et des organisations internationales, et a été effectuée en consultation avec les principales parties prenantes nationales. Cette étude du secteur des médias s’inscrit dans le cadre d’une collaboration renforcée entre l’UNESCO et la Tunisie pour appuyer la transformation de l’espace médiatique et, par là même, la transition démocratique en Tunisie. 

L’étude recommande, entre autre, que le gouvernement devrait assurer une large consultation publique avant d’adopter ou de modifier toute loi qui concerne la liberté d’expression ou des médias. En outre, la nouvelle Constitution devrait inclure un chapitre complet et détaillé sur les droits humains fondamentaux conformément aux conventions et pactes internationaux ratifiés par la Tunisie. Il faudrait renforcer les mesures contre la concentration au sein et entre les différents secteurs des médias et assurer la transparence en ce qui concerne la propriété, et le système de régulation du paysage audiovisuel devrait avoir comme objectif principal de promouvoir un mélange varié de médias publics, privés et associatifs.

Téléchargement

Détails

Cette étude est basée sur les Indicateurs de développement des médias (IDM) qui ont été approuvés en 2008 par le Programme international pour le développement de la communication (PIDC). IDM, qui portent sur tous les aspects du développement des médias, définissent un cadre pour que les médias puissent contribuer à la bonne gouvernance et au développement démocratique. Ils sont mis en application dans plusieurs pays à travers le monde pour identifier les besoins spécifiques de chaque pays, afin d’orienter la définition des politiques dans le secteur des médias et de mieux cibler les actions entreprises dans le domaine du développement des médias.

Retour en haut de la page