Njinga Mbandi

Reine du Ndongo et du Matamba

La bande dessinée qui va suivre propose une interprétation de certains passages de la vie de Njinga Mbandi (1581 - 1663), Reine du Ndongo et du Matamba, qui a marqué l’histoire de l’Angola du 17e siècle. Les projets mercantiles européens, en particulier le développement de la traite des esclaves sur la côte de l’Afrique australe, bouleversent le paysage politique, social, économique et culturel du royaume du Ndongo et de la région tout entière. C’est dans ce contexte que Njinga Mbandi grandit et s’impose comme un remarquable exemple de gouvernance féminine.

En 1624, Njinga prend le pouvoir et devient reine. Dès lors, elle s’impose comme une souveraine exceptionnelle. Sa tactique guerrière et d’espionnage, ses qualités de diplomate, sa capacité à tisser de multiples alliances stratégiques, enfin, sa connaissance des enjeux commerciaux et religieux, lui permettront d’opposer une résistance tenace aux projets coloniaux portugais et ce jusqu’à sa mort, en 1663.

Les illustrations présentées proviennent d’un travail de recherche historique et iconographique sur Njinga Mbandi et l’Angola du 17e siècle. Elles ne  rétendent aucunement représenter avec exactitude les faits, les personnages, l’architecture, les coiffures et les parures de l’époque.

Téléchargement

Détails

Lumière sur les femmes !

La collection Femmes dans l’histoire de l’Afrique, ainsi que le site web du même nom, poursuivent l’objectif de mettre en lumière une sélection de 20 figures féminines. Cette sélection ne représente qu’une infime partie de la contribution des femmes africaines, qu’elles soient connues ou anonymes, à l’histoire de leur pays, de l’Afrique et de l’humanité tout entière. A travers cette initiative,  l’UNESCO souhaite mettre en exergue leur héritage et inviter à poursuivre la recherche sur le rôle des femmes dans l’histoire africaine.

Retour en haut de la page