Stratégie - Priorité globale égalité entre les sexes

Extraits du programme et budget approuvé 2014–2017 37 C/5
Grand programme IV

Introduction

Dans le cadre du grand programme IV, l’égalité des genres signifie faire en sorte que les femmes et les hommes jouissent d’un accès égal à la vie culturelle et du droit d’y participer et d’y contribuer. L’approche de l’UNESCO de la promotion de l’égalité des genres dans la vie culturelle repose sur un engagement envers les droits culturels et la diversité culturelle et s’inscrit dans le cadre des droits humains internationalement reconnus1. En outre, l’expérience du terrain et la recherche ont démontré que les relations entre les genres jouent un rôle dans la transmission des connaissances et des compétences culturelles, la protection et la sauvegarde du patrimoine et l’essor et le renforcement de secteurs culturels et créatifs dynamiques.

Défis

Le grand programme IV s’efforcera de lever les obstacles existants à l’égalité des genres dans la vie culturelle à la lumière des enseignements tirés de la mise en œuvre du GEAP I et de l’analyse interne de l’impact du programme. Au nombre de ces obstacles figurent, entre autres, l’inégale valeur attribuée aux rôles des femmes et des hommes dans la protection et la transmission du patrimoine (matériel et immatériel), les possibilités moindres qu’ont les femmes de partager leur créativité avec divers publics, le « plafond de verre » qui les empêche d’accéder à des postes de responsabilité ou de participer aux processus décisionnels, les stéréotypes négatifs et les limitations de la liberté d’expression fondés sur le genre, et les obstacles sexospécifiques barrant l’accès aux formations techniques et à l’entrepreneuriat, ainsi qu’aux ressources financières. De plus, la connaissance limitée des moyens de prendre véritablement en compte la question du genre dans la sauvegarde du patrimoine et le manque de données ventilées par sexe affaiblissent la capacité des politiques publiques de réduire ces inégalités et de faire en sorte que les femmes et les hommes puissent jouir et bénéficier sur un pied d’égalité du patrimoine et de la créativité.

Le GEAP II et le 37 C/5

Afin d’accroître l’efficacité et l’impact du programme, les interventions ont été étroitement articulées avec les axes d’action 1 et 2 du grand programme IV pour la période de mise en œuvre du 37 C/5. Un montant correspondant à 12,7 % du budget indicatif inscrit dans le 37 C/5 sera alloué à l’égalité des genres. Les activités s’organiseront autour de trois axes :

(a) Renforcement des capacités individuelles et institutionnelles : l’UNESCO aidera les États membres et les organes de suivi de ses instruments normatifs à mettre en place des politiques et des pratiques sensibles, réactives et transformatrices en matière de genre dans les domaines du patrimoine et de la créativité. Au nombre des principales activités figureront la fourniture de conseils sur l’intégration de l’égalité des genres dans les politiques culturelles nationales, l’élaboration d’outils de planification en matière de genre qui soient respectueux des droits culturels des communautés, encouragent l’égalité d’accès au renforcement des capacités et aux formations spécialisées dans les domaines de la culture, et l’appui à d’autres mesures propres à promouvoir une participation accrue des femmes aux mécanismes de prise de décision en rapport avec le patrimoine et la créativité.

(b) Plaidoyer et sensibilisation : l’UNESCO s’emploiera avec ses États membres à faire mieux prendre conscience de l’importance de l’égalité des genres dans le domaine du patrimoine et de la créativité aux niveaux local, national et international. À cet effet, des considérations attentives au genre seront intégrées dans les manuels et programmes de renforcement des capacités et dans d’autres documents opérationnels des conventions culturelles, et des séances seront consacrées à l’égalité des genres lors des ateliers, séminaires et conférences.

(c) Recherche et gestion des connaissances  : l’UNESCO lancera une initiative multimédia sur l’égalité des genres et la culture. Elle collectera les meilleures pratiques auprès des États membres, suscitera de nouvelles recherches, mobilisera les réseaux et centralisera l’information sur les politiques et les pratiques et les données sur les relations entre égalité des genres et culture en publiant un rapport (sur papier et sous forme électronique).

Le partage intrasectoriel des connaissances relatives à l’égalité des genres sera intensifié dans le cadre du Groupe de liaison sur les conventions culturelles, ainsi que la gestion des connaissances issues des activités en rapport avec le genre, y compris la ventilation des données par sexe.

L’institution d’une collecte systématique de l’information sur l’égalité des genres figurant dans les rapports périodiques soumis au titre des conventions culturelles pertinentes permettra d’établir des données de départ en vue d’éclairer à l’avenir les stratégies programmatiques, les évaluations d’impact et les actions de suivi pour l’intégration de l’égalité des genres.


■ Résultats escomptés

  • Reconnaissance accrue des contributions des femmes à la vie culturelle par des actions de sensibilisation renforcées et l’amélioration de la collecte de données et de la gestion des connaissances
  • Élargissement des horizons créatifs des femmes et des filles et encouragement de celles-ci
  • Politiques culturelles respectueuses de l’égalité des genres, des droits et de la liberté d’expression des femmes et assurant l’accès des femmes aux postes de responsabilité et processus décisionnels
  • Amélioration de l’accès et de la participation des femmes et des filles à la vie culturelle, y compris le patrimoine culturel, l’expression créative et la jouissance des biens et services culturels

Retour à la Stratégie globale 2014-2017

Retour en haut de la page