CULTURE ET ÉRADICATION DE LA PAUVRETÉ [OMD 1]


Les programmes conjoints mis en œuvre dans le cadre du volet thématique Culture et développement du F-OMD contribuent à la réalisation de l’OMD 1, à savoir la réduction de l’extrême pauvreté. Prenant en compte les multiples dimensions de la pauvreté, à travers une approche à la fois économique et basée sur les droits de l'homme, ces programmes mettent en œuvre différentes mesures, telles que, entre autres :

  • Créer des conditions favorables à l’emploi et au marché et générer de meilleurs revenus, ce qui contribuera à améliorer les conditions de vie, stimuler une croissance économique impliquant les communautés, et autonomiser les individus :
    • A travers le renforcement des capacités des artistes, des artisans et des entrepreneurs culturels et créatifs, afin de renforcer la créativité et leur permettre à la fois d’améliorer la qualité de leurs produits et de réaliser de nouveaux produits durables (par ex. les producteurs d’artisanat au Cambodge ont reçu une formation sur la production artisanale, l’esprit d’entreprise et le marketing rural, ainsi qu'une initiation à la finance)
    • En soutenant les moyens de subsistance traditionnels (par ex. des foires interculturelles organisées au Costa Rica, permettant aux groupes marginalisés de présenter et vendre leurs produits traditionnels)
    • En soutenant et développant des entreprises culturelles durables, en particulier les petites et moyennes entreprises, à travers une aide financière et technique (par ex. des subventions attribuées à des entreprises de tourisme culturel dans la province du Kars, en Turquie, afin de développer des projets de tourisme culturel durable au niveau local ; des microcrédits pour des biens culturels en Mauritanie)
    • En renforçant le secteur de la culture à travers des politiques culturelles nouvelles et améliorées, une meilleure mise en œuvre des cadres législatifs et normatifs, et le renforcement des capacités des institutions culturelles (par ex. l’élaboration d’un projet de stratégie sur le marketing culturel et le développement d’un musée national d’histoire en Albanie)
  • Garantir une égalité d’accès aux services et infrastructures culturels de base et les renforcer (par ex. un centre culturel a été créé à Montevideo, Uruguay, afin de permettre aux sans-abris d’exercer leurs droits culturels et de participer à la vie culturelle)
  • Incorporer des valeurs culturelles aux politiques, stratégies et programmes de développement aux niveaux national et local (par ex. au Maroc, une stratégie et une chartre pour la promotion et la sauvegarde du patrimoine culturel ont été établies et les priorités promouvant le patrimoine culturel ont été incorporées aux plans de développement de quatre municipalités pilotes de l’Oasis du Sud)
  • Contribuer à la sécurité alimentaire au niveau communautaire (par ex. en revitalisant et promouvant la nourriture traditionnelle au Nicaragua afin de garantir une meilleure sécurité alimentaire et santé nutritionnelle) 
  • Renforcer les capacités au sein des communautés pour la gestion de leurs ressources culturelles, en particulier leur patrimoine immatériel, en vue de leur épanouissement et développement personnels, ainsi que le développement d’un sentiment d’appartenance renforçant la cohésion sociale (par ex. en Chine ce sont les communautés qui assurent la documentation, les inventaires et la communication relatifs à leur patrimoine immatériel)