Foire aux questions sur les Programmes conjoints F-OMD culture et développement

Afficher tout / Cacher tout

répertoire des faq

Qu’est-ce que le Fonds pour la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement (F-OMD) ?

Le Fonds pour la réalisation des objectifs de développement du millénaire (F-OMD) est un fonds international qui a été créé le 18 Décembre 2006 par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Gouvernement espagnol pour accélérer les progrès en vue de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et soutenir la réforme des Nations Unies par le biais d’interventions inter-agences au niveau pays.

À cette fin, le Gouvernement espagnol a contribué au Fonds à hauteur de 528 millions Euros en décembre 2006, suivi de 90 millions Euros supplémentaires en 2008, pour soutenir l’initiative « Unis dans l’action » dans les pays pilotes ainsi que pour financer 128 programmes conjoints mis en œuvre dans 49 pays différents et portant sur huit domaines thématiques d'intervention, dénommés « volets thématiques »: « Culture et Développement », « Enfance, sécurité alimentaire et nutrition», « Égalité des sexes et autonomisation des femmes », « Environnement et changement climatique », « Jeunesse, emploi et migration», « Gouvernance économique», « le Secteur privé et développement» et « Prévention des crises et consolidation de la paix ».

Le Fonds est géré par le Secrétariat du F-OMD basé à New York qui assure la coordination opérationnelle globale du Fonds. En outre, chaque volet thématique possède un Convenor, qui est une agence des Nations Unies. L'UNESCO, en tant qu’agence des Nations Unies avec un mandat unique dans le domaine de la culture, est le Convenor du volet thématique « Culture et Développement ».

répertoire des faq

Quels sont les principaux objectifs du volet thématique du F-OMD sur « Culture et développement » ?

Selon ses termes de référence, le volet thématique du F-OMD sur « Culture et développement » vise à favoriser un développement socio-économique durable se basant sur les atouts culturels, en soutenant les pays dans trois domaines:

 (i)     la conception, la mise en œuvre et l'évaluation de politiques publiques et de stratégies favorisant l'inclusion sociale et les droits culturels et facilitant la participation politique des groupes culturellement exclus;

(ii)    la promotion des industries culturelles et créatives en tant que moteurs du développement économique et humain;

(iii)   le renforcement des capacités institutionnelles pour générer des données, des statistiques et des indicateurs pour la formulation, le suivi et l'évaluation efficaces des politiques culturelles.

répertoire des faq

Sur quoi portent les programmes conjoints « Culture et développement », où sont-ils mis en œuvre et par qui ?

Sur les 45 propositions de projets soumis pour financement par le F-OMD dans le domaine de Culture et développement, 18 ont été sélectionnées et développées en programmes conjoints, la plupart commençant en 2008. Ces 18 programmes conjoints sont mis en œuvre en Afrique (Éthiopie, Mozambique, Namibie, Sénégal), dans les États arabes (Égypte, Maroc, Mauritanie, Territoire palestinien occupé), en Asie (Cambodge, Chine), en Amérique latine (Costa Rica, Équateur, Honduras, Nicaragua, Uruguay), et dans le Sud-Est européen (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Turquie). Le budget total du volet thématique « Culture et développement » représente près de 95 millions USD.

En vue d'assurer l'appropriation nationale et de renforcer la durabilité des programmes conjoints Culture et développement, un large éventail d'intervenants de tous les niveaux de la société sont activement impliqués dans leur mise en œuvre: des partenaires internationaux, y compris les agences des Nations unies, les autorités gouvernementales (aux niveaux national, régional et local), les institutions culturelles publiques, les groupes communautaires et les chefs communautaires, les autorités religieuses et traditionnelles, les organisations de la société civile, et le secteur privé.

Les domaines d’intervention des programmes conjoints Culture et développement portent sur le renforcement des industries culturelles et créatives, le développement d’un tourisme culturel durable, la sauvegarde du patrimoine matériel et immatériel, la promotion de la diversité culturelle et du pluralisme, le soutien aux politiques inclusives et au développement des minorités ethniques. Les programmes couvrent donc une large variété de domaines culturels, y compris le patrimoine culturel et naturel, le patrimoine culturel immatériel, les performances et les célébrations, les arts visuels et l'artisanat, les livres et la presse, l’audio-visuel et les médias interactifs, le design et les services créatifs, et le tourisme. Les Conventions culturelles de l'UNESCO constituent l'épine dorsale morale des activités des programmes, ainsi que plusieurs autres instruments internationaux, comme par exemple la Convention n°169 de l’OIT relative aux peuples indigènes et tribaux.

répertoire des faq

Qui sont les bénéficiaires ?

Plus de 1,5 millions de personnes bénéficient directement des activités mises en œuvre par les programmes conjoints Culture et développement, notamment à travers le renforcement des capacités, le transfert de connaissances, la création d'emplois et de revenus. Les bénéficiaires comprennent une diversité d’acteurs dans les domaines d’intervention ciblés par les programmes, en particulier les femmes, les jeunes, les minorités ethniques, les autochtones, les représentants du secteur privé (en particulier ceux impliqués dans les industries culturelles et créatives), et les organisations de la société civile (y compris les communautés locales et les chefs religieux), ainsi que les autorités gouvernementales (au niveau central et décentralisé), et les institutions publiques, illustrant ainsi l'impact des programmes conjoints à tous les niveaux de la société. Les 18 programmes conjoints bénéficient également indirectement à plus de 8,3 millions d'individus, tels que les membres des familles et des communautés des bénéficiaires directs.

répertoire des faq

Comment l'UNESCO est-elle impliquée dans les programmes conjoints?

Compte tenu de son mandat unique dans le domaine de la culture, l'UNESCO joue un rôle central dans les programmes conjoints Culture et développement, en tant que Convenor du volet thématique et comme partenaire de mise en oeuvre des 18 programmes conjoints.

Comme Convenor du volet thématique, l'UNESCO a coordonné le processus d'examen et l'approbation des 45 propositions soumises pour financement dans le domaine de Culture et développement. En tant que Convenor et en conformité avec ses fonctions de laboratoire d’idées et centre d’échange d’information pour diffuser et partager les connaissances, l'UNESCO met également en œuvre une stratégie de gestion des connaissances développée dans le but de capitaliser sur les connaissances acquises grâce aux 18 programmes conjoints Culture et développement. Cette stratégie fait partie d’une initiative globale de gestion des connaissances du F-OMD (voir ci-dessous).

En tant qu’agence de mise en œuvre des 18 programmes conjoints et agence chef de file de la plupart d'entre eux, l'UNESCO a également joué un rôle actif dans leur conception, création et mise en œuvre à travers ses fonctions de développement des capacités (par exemple pour former des décideurs, des entrepreneurs culturels, des gestionnaires de musées et parc archéologique, etc), ainsi que son rôle normatif en fournissant une assistance technique pour la mise en œuvre des conventions internationales de la culture, pour la formulation des politiques et programmes culturels et pour l'identification des lacunes dans les législations liées à la culture, ainsi qu’en soutenant des activités dans de multiples domaines incluant la sauvegarde et la promotion du patrimoine culturel, le dialogue interculturel, la diversité culturelle, le tourisme et les industries culturelles/créatives.

répertoire des faq

Quelle est la stratégie du F-OMD sur la gestion des connaissances ?

La stratégie de gestion des connaissances pour Culture et développement a été lancée par l'UNESCO en octobre 2010 sur une période de deux ans et vise à développer un Système de gestion des connaissances sur Culture et développement pour partager les expériences des 18 programmes conjoints, en particulier concernant l'impact, les facteurs de réussite et les leçons tirées des défis opérationnels, en vue d’enrichir les futurs programmes et politiques sur Culture et développement.

Cette stratégie fait partie de la stratégie globale de gestion des connaissances du F-OMD qui vise à contribuer à la durabilité des programmes conjoints au-delà de leur cycle de vie, à guider la communauté plus large du développement, et à démontrer la contribution faite par les programmes conjoints à la réalisation des OMD. La stratégie de gestion des connaissances du F-OMD est basée sur trois piliers: des stratégies de gestion des connaissances développées et mises en œuvre par les agences des Nations Unies Convenor de chaque volet thématique, Teamworks (une plateforme électronique développée par le PNUD comme un processus interactif d'échange d'informations et d'expériences) et des partenariats de recherche.