Le Jury international

   

En 2014, le Prix UNESCO-Sharjah pour la culture arabe se renouvelle en accueillant dans son Jury un nouveau membre : Gema Martin Muñoz.

Gema Martin Munoz. (c) DR

Gema Martin Muñoz (Espagne). Arabiste de formation, elle enseigne la sociologie du monde arabo-musulman à l’Université autonome de Madrid. Elle s’intéresse également aux relations du monde islamique avec l’Occident. Elle a fondé la Casa Árabe, en 2006, dont elle a été la Directrice générale jusqu’en 2012, ainsi que de son Institut international des Études sur le monde arabo-musulman (IEAM). Elle a également été membre du Conseil consultatif de la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh pour le dialogue interculturel. Elle a, à son actif, plusieurs essais sur le monde arabo-musulman contemporain, dont El Islam y el Mundo Árabe. Guía didáctica para profesores y formadores (« L’Islam et le monde arabe. Lignes pédagogiques directrices pour les enseignants et les formateurs », AECI, 1996) ainsi que From Phobia to Understanding (dir. et auteur). Human Architecture. Journal of the Sociology of Self-Knowledge (Vol. VIII, 2010).

______________________________________________________________

Hiam Abbas. © Philippe Quaisse

Ahmed Djebbar. (c) DR

Amadou Mailele. (c) DR

(c) Cyril Baïlleul/UNESCO

Hiam Abbass (France) est née en 1960 et a grandi dans un village du nord de la Galilée. Débutant sa carrière d’actrice de cinéma en s’installant en France, son rôle dans Satin rouge de la Tunisienne Raja Amari la fait accéder à la notoriété. Elle travaille par la suite avec les plus fameux cinéastes du Proche-Orient, de Yousry Nasrallah (La Porte du soleil, 2004) à Amos Gitaï (Free Zone, 2005), en passant par Eran Riklis (Les Citronniers, 2008). Rapidement très sollicitée par les cinéastes français (Patrice Chéreau, Jean Becker, Nicolas Saada), elle l’est également par les réalisateurs américains dont Jim Jarmusch (The Limits of Control, 2009), Thomas McCarthy (The Visitor, 2007) ou encore Julian Schnabel (Le Scaphandre et le Papillon, 2007). Polyglotte et bonne connaisseuse du conflit israélo-palestinien, Hiam Abbass a par ailleurs conseillé Spielberg sur le tournage de Munich (2005).

Ahmed Djebbar (Algérie) est mathématicien. Professeur Émérite à l’Université des Sciences et des Technologies de Lille, il est également chercheur en Histoire des Mathématiques, Associé au C.N.R.S. (U.M.R. 8524), spécialisé dans les Mathématiques arabes médiévales d’al-Andalus, du Maghreb et de l’Afrique subsaharienne. Membre du comité éditorial de diverses revues internationales (LLull, Saragosse ; Journal for the History of Arabic Science, Syrie ; Tarikh-e Ilm, Iran), il est aussi vice-président de Transcultura (sous la présidence d’Umberto Eco) depuis 2008, ainsi que de l’Institut international de recherche de politique des civilisations (présidé par Edgar Morin) depuis 2009. Il a plusieurs publications à son actif dont, entre autres ouvrages, Une Histoire de la science arabe (Seuil, 2001), L’Algèbre arabe, genèse d’un art (Vuibert-Adapt, 2005) et Les Découvertes en pays d’Islam (Le Pommier, 2009).

Amadou Mailele (Niger), littéraire de formation, est un homme politique et diplomate. Après diverses expériences en tant qu’enseignant, à Niamey, au collège et en École normale, ainsi que plusieurs années passées comme chercheur et maître-assistant à l’université, Amadou Mailele est, de 1997 à 2007, Conseiller principal du Premier ministre nigérien, avant d’être Conseiller spécial du Président de la République du Niger entre 2008 et 2010. En 2007 et 2011, il représente le Niger au Conseil exécutif de l’UNESCO où, en novembre 2011, il devient président de la commission du Programme et des Relations extérieures de la 36e Conférence générale. Il a publié plusieurs travaux scientifiques, dont L’expression littéraire du drame colonial dans la littérature négroafricaine 19501960, une étude de L’image de l’Afrique dans Voyage au bout de la nuit de Céline (1977) et une Étude thématique et bibliographique du roman africain (Grenoble III, 1978).

Farhan Nizami (Inde/Grande-Bretagne) est membre du Prince of Wales Fellowship pour l’étude du Monde islamique à Magdalen Collge, de l’Université d’Oxford. Directeur et fondateur du Oxford Centre for Islamic Studies, il a étudié l’Histoire moderne à Wadham College. Dès 1983, il fut Membre du St Cross College, Membre Rothman en Histoire musulmane, par la suite Membre en Études islamiques et actuellement Membre Émérite. Membre de la Faculté d’Histoire et d’Études orientales à l’Université d’Oxford, il est également fondateur et rédacteur en chef du Journal of Islamic Studies (OUP) depuis 1990, et, depuis 2004, il dirige la série Makers of Islamic Civilisation (OUP). Il est spécialisé dans l’Histoire sociale et intellectuelle musulmane.

Retour en haut de la page