Les conventions culturelles et l'égalité des genres

Awa Mariko Bamba, dyer in Bamako (07/03/2009) © Lâm Duc Hiên / Lâm Duc Hiên

Les Conventions culturelles de l'UNESCO constituent un système de gestion de la culture, qui opère en pleine conformité avec les instruments internationaux relatifs aux droits de l'Homme et dans le plein respect de la diversité culturelle. Bien qu’adoptées au niveau international, en pratique, les conventions opèrent en étroite collaboration avec les communautés locales ainsi que les gouvernements nationaux afin de s'assurer que leur mise en œuvre est inclusive et répond à des contextes culturels différents. En conséquence, les Conventions sont sensibles aux défis de la prise en compte de l'égalité des sexes. À travers la sensibilisation, les activités opérationnelles, les programmes de renforcement des capacités, et en travaillant avec les communautés et les gouvernements, elles visent à favoriser l'égalité de l’accès, de la contribution et de la participation à la vie culturelle.

En premier lieu, les Conventions culturelles de l'UNESCO encouragent la parité dans le choix des participants et des experts pour les programmes et les ateliers afin de promouvoir l'égalité dans les processus de décision,  dans l’éducation et dans les opportunités d’émancipation. En outre, les différentes Conventions ont développé des mesures qui prennent en compte la nécessité de parité. Ces mesures visent à réduire les disparités entre les sexes dans le secteur culturel en proposant de plus amples connaissances de leur impact (à travers, par exemple, des analyses des inégalités entre les sexes, des données ventilées selon le sexe), en mettant en place des moyens individuels et institutionnels ainsi qu’en offrant des compétences techniques, en menant des activités visant à renforcer l'autonomisation des femmes, et en soutenant les  États membres dans leurs démarches à intégrer l'égalité des genres dans leurs politiques culturelles.

 

Retour en haut de la page