Coopération entre l'UNESCO et la Nouvelle Zélande pour la protection du patrimoine culturel en cas de conflit armé

La Nouvelle-Zélande adhère aux deux Protocoles à la Convention de La Haye de 1954

Siège de l'UNESCO, Paris

Le 17 octobre 2013, le ministre néo-zélandais de la Culture, l'honorable Christopher Finlayson, a déposé auprès de l'UNESCO un instrument d'adhésion aux Protocoles de 1954 et 1999 à la Convention de La Haye de 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé. La Nouvelle-Zélande a adhéré à la Convention de La Haye le 24 juillet 2008.

À cette occasion, M. Finlayson a annoncé que la Nouvelle-Zélande contribuerait NZ $ 10,000 ( 8,300 dollars environ ) au Fonds pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé établi par le Deuxième Protocole, augmentant ainsi la capacité du Fonds à fournir une assistance internationale et d'autres types d'assistance. Le Fonds a fourni une aide financière pour des montants de US $ 23 500 et 40 500 $ US à El Salvador et au Mali respectivement, pour des activités de sauvegarde, y compris le marquage des biens culturels avec l'emblème de la Convention de La Haye ainsi que  des mesures d'urgence.

À ce jour, 126 États parties ont ratifié ou adhéré à la Convention de La Haye, 102 États parties ont ratifié ou adhéré au Protocole de 1954 et 64 États parties ont ratifié ou adhéré au Protocole de 1999.

L'UNESCO est convaincue que l'adhésion de la Nouvelle-Zélande aux deux Protocoles permettra de renforcer la protection des biens culturels dans la région du Pacifique.

Retour en haut de la page