Ressource par région

Le site compte un certain nombre d’études de cas, de rapports de recherches et de projets pilotes sur l’enseignement de la danse, de la musique, du théâtre, de la poésie et des arts visuels mais aussi, des informations sur l’enseignement primaire en Afrique, Asie et Amérique latine,

accessibles en cliquant sur carte interactive à gauche de l’écran.Ces ressources ne sont pas exhaustives, mais elles incitent à une meilleure appréciation de l’art et de la créativité à l’école dans différents contextes géoculturels.

Elles constituent également une nouvelle approche de l’éducation artistique qui commence par la connaissance du contexte culturel et artistique local et national et, qui modifie la logique traditionnellement occidentale, la valeur et la hiérarchie de l’éducation artistique.

Dans le cadre du Programme et Budget de l’UNESCO 2002-2006 pour la créativité artistique, il avait été prévu de préparer une série de projets d’études pour examiner la question des programmes et contenus en éducation artistique et créativité, et ce, à différents niveaux du système scolaire et dans différentes régions géoculturelles. Sur la base des programmes d’études déjà en place, ces projets étaient destinés à introduire les différents aspects de l’art existants dans les cultures nationales et populaires, au sein des principales disciplines artistiques tel que la musique, la danse, le théâtre et les traditions orales. Une attention spéciale doit être portée pour introduire ces méthodes dès l’enseignement primaire.

Ressources par région :

 

Responsabilité
L’UNESCO ne garantit pas que les informations, documents et matériaux contenus dans son portail soient complets et exacts, et elle n’assume aucune responsabilité en cas de préjudice pouvant résulter de leur utilisation. L’UNESCO n’est responsable ni du contenu ni des termes utilisés dans les documents présents sur ce site. La présence de liens hypertexte avec d'autres sites Web n'implique ni la responsabilité de l'UNESCO pour l'information contenue dans ces sites, ni son approbation de cette information.

Retour en haut de la page