5 nouveaux projets en Afrique reçoivent un financement du FIDC

Le Comité intergouvernemental a approuvé 5 projets  qui seront mis en œuvre dans 4 pays en Afrique. Les projets couvrent une large gamme d’activités : du renforcement des capacités et de la cartographie culturelle à l’analyse politique et au développement, ainsi que le soutien entrepreneurial et la consolidation des industries culturelles. Continuer

Atelier de renforcement des capacités sur la Convention à Dakar

En partenariat avec l'association Culture et Développement, l'UNESCO organise un atelier de renforcement des capacités pour 15 spécialistes africains sur la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Continuer

Renforcement des capacités sur la Convention à Dakar

© Kër Thiossane

En partenariat avec l'association Culture et Développement, l'UNESCO organise un atelier de renforcement des capacités pour 15 spécialistes africains sur la Convention du 26 au 30 novembre. Animé par des formateurs expérimentés et par le Secrétariat de la Convention de 2005, l'atelier portera sur des domaines prioritaires de la Convention tels que les rapports périodiques, le renforcement des capacités en élaboration de politiques, ainsi que sur les approches de renforcement des industries culturelles et créatives aux niveaux national et régional. Continuer

Construire un marché de l'audiovisuel au Cameroun

En améliorant l'accès au matériel audiovisuel régional, L'Association camerounaise pour la Promotion de l'Audiovisuel et du Spectacle (APPAS) a créé la première base de données de productions audiovisuelles et cinématographiques centre africaines. L'initiative offre un chemin novateur pour les producteurs et diffuseurs afin de distribuer ou accéder à des œuvres audiovisuelles de qualité. L'initiative de l'organisation non gouvernementale a été financée par le Fonds international pour la diversité culturelle de l'UNESCO. Continuer

Rencontre avec les artistes du textile emblématique malgache

Un partenariat novateur entre les artistes locaux et une organisation non gouvernementale (ONG) a récemment contribué à insuffler une nouvelle vie à l’industrie créative la plus connue de Madagascar ayant pour médium le textile – lambahoany. Continuer

Atelier sur la Convention Diversité des expressions culturelles, au Burundi du 15 au 17 octobre

Le bureau de l'UNESCO à Bujumbura et le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Culture du Burundi organisent un second atelier de renforcement des capacités sur la mise en ouvre de la convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Continuer

Fair-play pour les musiciens béninois

La scène culturelle du Bénin est vibrante et la musique s'infiltre dans la vie quotidienne des gens. De petits studios d'enregistrement et clubs de musique ont fleuri autour de la capitale de Cotonou au cours des dix dernières années. Influencés par les sons énergiques des artistes ghanéens et congolais, les musiciens béninois fusionnent le folk traditionnel avec une variété de musiques impressionnantes, y compris le reggae, le hip-hop, le funk, le jazz, la fanfare, la chorale, le gospel, le cabaret, et le rhythm and blues, parmi d'autres. Lire

32 experts africains ont été sélectionnés pour prendre part au programme de renforcement des capacités

32 experts africains spécialistes des politiques relatives aux industries culturelles et créatives ont été sélectionnés pour prendre part au programme de renforcement des capacités dans le cadre de la Convention de 2005. Au cours des prochains mois, ils participeront à une formation à distance ainsi qu’à un atelier de formation intensive de 5 jours sur les thèmes centraux de la Convention 2005, à Cape Town en Afrique du Sud, et à Dakar au Sénégal. Continuer

 

 

AFAI va accueillir un groupe d’experts de l’UNESCO à Cape Town au mois d’Octobre

Dans un projet initié et mis en place par l’UNESCO, un groupe de trente experts africains va participer à un atelier d’une semaine dans les domaines clés de la Convention pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, y compris sa mise en œuvre, ses activités opérationnelles et la recherche d’outils clés pour l’élaboration de politiques.

Deux ateliers sont prévus, un en français et un en anglais. L’atelier en langue anglaise sera organisé par l’Institut Africain d’Arts (AFAI) et facilité par son Directeur exécutif, Mike van Graan. Cet atelier aura lieu au à Cape Town (Afrique du Sud), du 22 au 26 Octobre 2012. Un atelier en langue française sera mis en place par Culture et Développement à Dakar (Sénégal), du 26 au 30 Novembre 2012.

Le programme est soutenu par le Fonds d’urgence de l’UNESCO dans le cadre d’un projet pilote de renforcement des capacités en Afrique. En savoir davantage

 

 

Travailler ensemble pour soutenir les industries culturelles au Niger

Ayant pour objectif la mise en œuvre efficace de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et, en tant que projet pilote du Programme de renforcement des capacités en Afrique, l’UNESCO travaille avec ses partenaires en Afrique afin de bâtir des capacités dans le secteur de la culture au Niger ainsi que pour renforcer ses industries culturelles.

 

 

Appel à candidatures (terminé)

Cet appel à candidatures est lancé par l’UNESCO afin de solliciter des candidatures d’experts africains pour rejoindre la banque d’experts de la Convention de 2005. 30 candidats maximum seront sélectionnés (15 francophones et 15 anglophones). Les femmes sont vivement encouragées à soumettre leur candidature. Les experts sélectionnés recevront une formation intensive de cinq jours sur la Convention de 2005 et sa mise en œuvre au niveau national en Afrique. 

 

Réunion d'information sur la Convention de 2005 pour 28 Commissions Nationales

Une session de formation pratique destinée aux commissions nationales africaines et consacrée à la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles s’est tenue à Abidjan (Côte d’Ivoire) le 8 juin 2012. Elle a été organisée dans le cadre du Programme pilote de renforcement des capacités en Afrique de l’UNESCO. 

 

Burkina Faso : faire de l'éducation artistique et culturelle une réalité

L'objectif est de développer une stratégie et un plan d'action permettant de faire de l'intégration de modules culturels et artistiques dans les cursus scolaires une réalité. 
Plus d'info

 

République démocratique du Congo : cultiver le potentiel des industries culturelles pour le développement

Bernard Boucher (Canada) et Francisco D’Almeida (Togo) ont été sélectionnés par le gouvernement afin de l'assister dans la mise en place de cadres juridiques et pour l'élaboration de la politique culturelle du pays afin de mettre en oeuvre la Convention 2005. En savoir plus

 

Professionnalisation des artistes du spectacle au Tchad

Le projet a favorisé de nouvelles initiatives propres à stimuler la créativité des professionnels de la scène du pays et à dynamiser le secteur du théâtre en général.

Voir la brochure présentant les résultats

Ce Programme fait partie d’un investissement stratégique à long terme destiné à fournir aux pays en Afrique les outils, les capacités et les compétences dont ils ont besoin pour mettre en œuvre la Convention.

Le Fonds International pour la diversité culturelle (FIDC) est un fonds multidonateur institué au soutien à des projets et des programmes qui visent à favoriser l'émergence d'un secteur culturel dynamique.

Ce projet UNESCO “ banque d’expertise ” est financé par l’Union européenne et contribue à la mise en œuvre de la Convention de 2005. L’assistance technique porte essentiellement sur les besoins et les priorités identifiés par les pays bénéficiaires et prend la forme de missions entreprises par des experts reconnus dans leur domaine.

La Batterie d’indicateurs de la culture pour le développement est un projet pionnier de recherche appliquée visant à identifier une série d'indicateurs mettant en évidence comment la culture contribue au développement au niveau national.

Culture et développement (C&D) a défini ses missions selon la conviction que la prise en compte de l’identité culturelle et des biens et services qui en sont porteurs sont une condition du développement humain, économique et social d’un territoire.

Les points de contact sont désignés par les Parties à la Convention et sont chargés au niveau national du partage de l’information concernant la Convention.

Liste des points de contact


Avec le soutien de