Critères d’évaluation pour la sélection de demandes de financement

Les demandes de financement adressées au FIDC seront évaluées si elles :

  • correspondent aux objectifs, priorités et domaines d’intervention de la Convention 2005 et du FIDC ;
  • répondent aux besoins et aux priorités du pays où le projet sera exécuté et si le projet est jugé réalisable et pertinent ;
  • contribuent à l’obtention de résultats concrets, mesurables, réalistes et durables ;
  • ont un impact potentiel structurel conduisant à l’émergence d’un secteur culturel dynamique
  • encouragent la coopération Sud-Sud et Nord-Sud-Sud ;
  • assurent que les objectifs à long terme du projet soient atteints ;
  • répondent au principe d'imputabilité financière.

En outre, le Groupe d’experts évaluera la capacité des demandeurs à mettre en œuvre le plan de travail et à gérer le budget, en s’assurant que :  

a)     les frais généraux ne dépassent pas les 30% du budget total ;

b)     les fonds soient dépensés essentiellement en faveur des activités des projets ; et 

c)     les ressources ne soient pas saupoudrées ou utilisées pour soutenir des activités sporadiques.

Les aptitudes et compétences des personnes clés impliquées dans la mise en œuvre des activités proposées, ainsi que l’implication des parties prenantes dans la conception et la mise en œuvre du projet, seront aussi évaluées.

Une assistance financière complémentaire, sous la forme d’un auto ou d’un cofinancement, est fortement souhaitable pour associer un plus grand nombre de partenaires au processus et pour contribuer à la bonne exécution et à la durabilité du projet.

De plus, les projets qui incluent des éléments qui contribuent à la promotion de l'égalité des genres et de la jeunesse, ainsi qu’à la participation de divers groupes sociaux, y compris les personnes appartenant aux minorités et les peuples autochtones sont vivement encouragés.

Retour en haut de la page