Les éditeurs conjuguent leurs efforts pour attirer des lecteurs dans tout le pays

© AEdiM

L’industrie de l’édition de Madagascar cherche à se redynamiser. Avec un taux d’alphabétisation légèrement supérieur à 50 %, la majorité des Malgaches vivant en milieu rural n’a pas accès aux livres. En outre, les livres sont chers, les points de vente rares et les efforts visant à attirer de nouveaux lecteurs ont été minimes.

Déterminée à enrayer ce déclin, l’Association des éditeurs de Madagascar a entrepris de transformer la lecture en une activité plus répandue dans tout le pays. L’Association a catalogué tous les livres proposés par les neuf maisons d’édition existantes à Madagascar et a organisé des foires du livre dans trois régions, attirant des dizaines de milliers de visiteurs.

Par le lobbying et la collecte de fonds, l’Association a aussi remis à l’antenne une série télévisée qui était populaire dans le passé et qui est consacrée à la radiodiffusion d’actualités sur les nouvelles parutions de livres et sur les meilleures ventes.

Retour en haut de la page