Débloquer des fonds pour soutenir les industries culturelles en Afrique du Sud

La performance “Inside” de Muzi Shili, chorégraphe de la compagnie de danse sud-africaine “Moving Into Dance Mophatong”. Interprétée en 2011 pendant le festival Dance Umbrella de Johannesburg. Crédit photo : John Hogg

Organisation à but non lucratif favorisant les partenariats dans le domaine des arts, Business and Arts South Africa (BASA) a reconnu que les praticiens, les organisations et les entreprises dans ce domaine avaient besoin de meilleurs outils pour soutenir les arts. Pour y répondre, BASA a mis au point un projet de parrainage des arts et un kit pédagogique pour permettre au milieu des affaires et aux industries culturelles de développer des relations avantageuses et durables.

Pour les entreprises qui envisagent investir dans les arts, le kit pédagogique fournit un guide méthodologique ainsi que des exercices complémentaires. Michael Goldman, créateur du kit pédagogique, a expliqué : « il vise à développer les capacités d’une entreprise à planifier, gérer et mettre en oeuvre des parrainages plus efficaces dans l’art ».

Maître de conférences au Gordon Institute of Business Science de l’Université de Pretoria, M. Goldman a déclaré que des pratiques de gestion de parrainage améliorées « peuvent fournir à une entreprise un ensemble de fonc¬tionnalités distinctes qui offre un avantage concurrentiel supplémentaire ».

Lors d’une série d’ateliers en mai 2012, le kit pédagogique a été présenté aux petites, moyennes et grandes entreprises à Johannesburg, Durban, Port Elizabeth et Cape Town. Plus de 100 personnes ont participé aux ateliers. « C’était un exercice très bénéfique », a commenté le responsable Marketing Desiree Pooe, « et nous sommes impatients de contribuer pour le plus grand bénéfice de l’industrie ».

C’est la première fois qu’il est proposé aux entreprises un moyen d’exploiter activement leurs relations avec les arts en Afrique du Sud. À Capvest Wealth Management, Tim Roberts a affirmé : « j’ai trouvé les idées suggérées par Michael très utiles, et j’ai hâte d’utiliser le kit pédagogique de l’atelier » pour soutenir le secteur de l’art.

La recherche d’Artstrack parrainée par BASA a révélé une croissance de 5 % des financements de l’art depuis 2009, grâce notamment à la promotion faite par BASA. La recherche sera reconduite en 2014 et inclura des questions sur l’efficacité du kit pédagogique. Le projet a également produit un rapport de planification initiale sur le financement des arts par le secteur privé en Afrique du Sud, comme première étape de la création du kit.

BASA souhaite aussi mettre en oeuvre un document de politique qui stimulerait les aides fiscales pour les arts, créerait des infrastructures et améliorerait l’accès au financement. L’organisation va continuer à faciliter la mise sur pied d’ateliers régionaux pour améliorer les parrainages dans le domaine des arts tel que celui qui s’est tenu au Zimbabwe en mai 2012.

L’importance accordée à l’art dans la société a été renforcée par ce projet, et le partenariat commercial a été facilité et encouragé. Le but de BASA est de dynamiser le développement durable et de réduire la pauvreté en soutenant le développement des compétences des artistes et des entreprises grâce à des partenariats com¬plémentaires.

Lucy Weyburn de la célèbre entreprise Spire Wine Estate a déclaré : « Le kit pédagogique est révolutionnaire et fera toute la différence alors que nous préparons les budgets de marketing pour cette année. Nous croyons au soutien des arts et sommes maintenant en mesure de fournir une approche plus rigoureuse dans ce domaine ».

Retour en haut de la page