Développement des industries culturelles du Malawi : demande d’assistance préparatoire

Commission nationale du Malawi pour l’UNESCO (État partie), Malawi
Financement FIDC : US$ 10 000 | Calendrier : février 2012 – février 2013

© Steve Evans

Informations sur le projet

But
Élaborer, dans le cadre d’un atelier et de consultations avec les parties prenantes, une proposition de projet FIDC axé sur le renforcement des industries culturelles du Malawi.

À propos du bénéficiaire
Le but principal de la Commission nationale du Malawi est de contribuer au développement économique et social et à la réduction de la pauvreté, en sensibilisant les citoyens, le gouvernement, les ONG, la société civile et les communautés aux programmes de l’UNESCO. La Commission nationale est chargée d’améliorer le potentiel de croissance du secteur créatif du pays en organisant des ateliers de renforcement des capacités axés sur le développement des compétences. Elle participe en outre à des activités de collecte de fonds pour promouvoir les productions culturelles du Malawi et elle organise des conférences nationales et régionales sur les moyens de surmonter les défis et de saisir les opportunités dans le secteur de la culture.

Contexte local
Du fait de l’absence de politiques culturelles, les industries culturelles du Malawi sont particulièrement fragiles. La politique culturelle nationale existe uniquement sous forme de projet : celui-ci date en outre de près de dix ans et mériterait d’être réexaminé avant de pouvoir être adopté. La croissance économique annuelle du pays a atteint en moyenne 7 % pendant les six dernières années ; les revenus des ménages augmentent ; de nouvelles institutions apparaissent et certains secteurs de l’économie nationale sont florissants. Ces divers développements contribuent à l’augmentation de la demande de produits culturels. Cependant, la croissance du secteur culturel ne suit pas : les manifestations et produits culturels sont peu nombreux et les projets de développement restent limités dans ce secteur.

Principaux objectifs
L’objectif principal de la Commission nationale du Malawi pour l’UNESCO est d’élaborer une proposition de projet FIDC conçue afin d’optimiser la croissance des industries culturelles au Malawi. Le but de cette demande d’assistance préparatoire est donc de déterminer les méthodes à utiliser à cette fin et les activités à mettre en œuvre pour stimuler la croissance.

Principales activités
Ce projet a d’abord exigé la désignation d’experts/consultants internationaux de l’UNESCO, pour la présidence d’une conférence ayant lieu à Lilongwe, établissement des propositions de projet et finalisation de la demande de financement FIDC du Malawi. La conférence a été consacrée non seulement à une discussion de la situation des industries culturelles du Malawi, mais aussi à l’élaboration d’une proposition de projet permettant au pays d’actualiser sa politique culturelle et à l’identification de mesures spécifiques aptes à renforcer les industries culturelles. Ce travail a exigé la tenue de consultations avec des spécialistes des industries culturelles locales dans certains domaines d’intérêt.

Les experts locaux ont préparé des propositions sectorielles spécifiques qui ont été soumises au coordinateur de la Commission nationale. Ces propositions portent sur différents secteurs des industries culturelles du Malawi, en mettant en évidence leur potentiel de développement et en formulant des suggestions pratiques sur les mesures à prendre pour que les projets puissent se concrétiser. Les secteurs retenus comprennent : la chaîne du livre, la réalisation de films numériques, la production de musique numérique, les manifestations telles que festivals et carnavals, les arts de la scène et, enfin mais non des moindres, l’entreprenariat culturel.

La Commission nationale a été chargée des aspects logistiques de la conférence et supervisera l’élaboration des rapports. Suivant la conférence, le coordinateur de projet travaille avec l’équipe du Directeur de la culture à l’élaboration d’une proposition de projet sur la base des interventions des experts locaux.

Retour en haut de la page