Développer une micro-industrie audiovisuelle sur l’île de Siberut, en Indonésie

Perkumpulan Hijau Sibertu (ONG), Indonésie
Financement FIDC : US$ 99 982 | Calendrier : avril 2013 - juillet 2014

© D A

À propos du projet

Initier une micro-industrie audiovisuelle et communautaire sur l’île de Siberut
Le projet vise à créer une micro-industrie audiovisuelle et communautaire sur l’île indonésienne de Siberut.

En collaboration avec les autorités locales, un espace dédié à des ateliers créatifs sera aménagé au sein du Centre médiatique interculturel local pour servir de plate-forme à la formation de jeunes professionnels créatifs issus des communautés autochtones dans le domaine de la réalisation audiovisuelle et de la gestion d’entreprise. Cette initiative sera aussi l’occasion pour ces jeunes participants de peaufiner leurs idées et de lancer leur propre micro-entreprise.

Responsable du projet : Perkumpulan Hijau Siberut (PASIH)
PASIH est une organisation non gouvernementale créée en 2007 par les habitants de l’île de Siberut. Elle s’emploie à promouvoir le développement durable à travers une communication audiovisuelle innovante et une offre de formations destinée aux personnes travaillant dans le secteur de la culture. PASIH mène actuellement un certain nombre de projets culturels qui traitent des priorités et des besoins socioéconomiques spécifiques des communautés de l’île de Siberut.

Principaux objectifs

  • Évaluer la capacité de l’île à se doter d’une nouvelle industrie culturelle afin d’identifier les besoins et le potentiel de la région et concevoir des approches permettant de développer une industrie audiovisuelle dans l’île.
  • Créer un « espace d’ateliers créatifs » et un bureau dans les locaux du Centre médiatique interculturel pour y mener des activités de renforcement des capacités en collaboration avec les autorités locales.
  • Renforcer les capacités d’un groupe de jeunes autochtones créatifs, hommes et femmes, afin qu’ils puissent peaufiner leurs projets et créer leur propre micro-entreprise.
  • Promouvoir et commercialiser sur les marchés provinciaux et nationaux les productions audiovisuelles et les films locaux réalisés par de jeunes entrepreneurs créatifs de l’île de Siberut.

Principales activités

  • Évaluation stratégique participative des besoins, élaboration des lignes directrices visant à créer une micro-industrie audiovisuelle créative à de Siberut, mise en place de réseaux et promotion de la coopération intersectorielle.
  • Aménagement d’un espace d’ateliers créatifs pour y mener des activités de renforcement des capacités et production de documents pédagogiques sur mesure.
  • Formation de 150 jeunes participants (des femmes pour la moitié d’entre eux) issus des communautés autochtones aux techniques de production audiovisuelle et à la gestion d’entreprise en faisant appel à un groupe de spécialistes dans ce domaine.
  • Création de binômes associant les jeunes formés à des mentors, des réalisateurs professionnels et des entrepreneurs du monde de la culture travaillant dans l’archipel pour leur permettre d’élaborer des productions audiovisuelles de qualité.
  • Renforcement de la visibilité de la micro-industrie audiovisuelle émergente et promotion des productions audiovisuelles locales sur les marchés locaux et nationaux à travers trois présentations de films, des expositions et une campagne publicitaire en ligne sur l’île de Siberut et d’autres régions indonésiennes (Muara, Padang et Jakarta).

En quoi ce projet contribue-t-il à la mise en œuvre de la Convention de 2005 ?

  • Le projet contribue à la création d’une nouvelle industrie culturelle : parce que les industries culturelles sont peu présentes sur l’île de Siberut, soutenir et renforcer les capacités des jeunes professionnels de la culture pourrait permettre de développer une industrie audiovisuelle sur cette île indonésienne.
  • Le projet s’appuie sur les industries culturelles pour autonomiser les membres de communautés défavorisées : en ciblant la formation et l’accompagnement des communautés autochtones, il fournit aux jeunes professionnels créatifs des outils et des ressources qu’ils peuvent partager avec leur communauté, ce qui œuvre en faveur de la confiance personnelle des individus et de la cohésion sociale.

 ► Regarder la première vidéo produite

Retour en haut de la page