Investir dans le potentiel du secteur de la culture

Concept

Ce symposium est motivé par le besoin d’avancer le débat sur la relation entre culture et développement. Malgré le potentiel reconnu et l’impact positif du secteur culturel pour le développement socio-économique et la réduction de la pauvreté, il reste marginalisé dans les politiques et programmes de développement. La recherche, la reconnaissance et le dévouement international ne se sont pas traduits par une action ou des progrès : le potentiel de croissance économique et de réduction de la pauvreté n’a pas déclenché d’importants investissements dans ce secteur, qui ne représente que 1,7 pour cent de l’aide au développement internationale.

Le secteur culturel et créatif souffre également d’un manque récurrent d’accès au financement, notamment dans les pays en développement, causé par la perception des risques liés à de tels investissements. Symposiums et projets de recherche sur les bénéfices qu’apportent ces investissements culturels n’ont pas convaincu les investisseurs et les acteurs internationaux de développement à soutenir la croissance et l’expansion de ce secteur.

Le symposium a pour but de développer de nouvelles stratégies et approches de financement du secteur culturel et créatif dans les pays en développement, en abordant la question sous l’angle de la perception et la gestion des risques.


Objectifs

  • Faire progresser l'action et la réflexion sur le financement du secteur culturel dans les pays en développement ;
  • Mettre en question la perception dominante des risques liés au financement de la culture ;
  • Partager les pratiques et l’expérience sur la gestion de ces risques ;
  • Construire une nouvelle approche pour répondre aux défis du financement, impliquant les investisseurs publics, privés et la coopération internationale.

Contexte

Ce symposium s’inscrit dans la continuité des différentes initiatives organisées par l’UNESCO sur le thème « Culture et développement » et reflète l’engagement de l’UNESCO à promouvoir cette relation. Il fait suite au Forum mondial de l’UNESCO sur la culture et les industries culturelles (Monza, septembre 2009) et au symposium Culture et développement : une réponse aux défis du futur ? (Paris, octobre 2009).

Les enjeux majeurs de l’année 2010 sont l’occasion d’avancer et de souligner l’importance de la culture dans les procédés de développement. Le symposium de l’UNESCO a pour but de contribuer à la discussion et aux débats du Sommet des Nations Unies sur les OMD en septembre et du séminaire de l’UE sur la culture et le développement en mai.

 

Retour en haut de la page