Les parties prenantes namibiennes se consultent sur la préparation du rapport périodique de la Namibie

Un Groupe de travail ad hoc, présidé par M. Ervast Mtota et comprenant des représentants de la Commission nationale namibienne pour l'UNESCO, le Ministère de la Jeunesse, du Service national, des Sports et de la Culture (MYNSSC) et la National Art Gallery of Namibia, s'est réuni le 24 Février, puis le 1er Mars 2012 pour discuter de la préparation du premier rapport périodique de la Namibie sur la mise en œuvre de la Convention de 2005.

Un représentant de l'UNESCO, M. Damir Dijakovic, a également assisté à la première réunion et a partagé avec les participants des informations sur les pays qui ont déjà tenu des consultations et qui étaient en cours de préparation de leurs rapports. Des entrevues vidéo avec des représentants du ministère brésilien de la Culture et de la société civile en Afrique du Sud ont été visionnées dans le but d'aider les membres du Groupe de travail à apprendre de leurs expériences.

Les discussions au cours de deux consultations ont porté, en particulier, sur les aspects suivants:

  • l'implication de la société civile dès le début de l'exercice ;
  • la participation des conseils pour la culture locaux et des autorités locales ;
  • la coordination interministérielle ;
  • l'utilisation des TIC, tels que des sites Internet et les médias sociaux (Facebook), pour faciliter les consultations ;
  • la mise en place de «groupes de lecture » pour discuter de la Convention et promouvoir sa compréhension au sein de la société civile ;
  • l’implication des chercheurs.

A la fin de chaque réunion, les participants ont adopté les principes directeurs suivants et défini des mesures concrètes à prendre pour faire avancer le processus, notamment :

  • la participation de la société civile est essentielle dans la préparation du rapport quadriennal périodique : à cet égard, le chapitre namibien du Réseau Arterial devrait faire partie du Groupe de travail chargé de préparer le rapport périodique ;
  • l'accent du rapport sera sur les sections 2 (Mesures) et 3 (Sensibilisation et participation de la société civile) : les textes de lois pertinentes devraient être obtenues auprès de divers ministères, y compris le ministère de l'Environnement et du Tourisme et le ministère du Commerce et de Industrie; l’industrie du cinéma sera contactée sur les questions pertinentes pour le rapport ; la loi sur le Centre culturel franco-namibien (FNCC) devrait être obtenue du Centre ;
  • le département des statistiques de l’UNAM doit être impliqué afin de remplir l’annexe sur les sources et les statistiques ;
  • la National Art Gallery of Namibia a bénéficié des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle, et donc leur activité est pertinente et importante pour le rapport ;
  • de nombreuses organisations en Namibie ont rédigé des rapports sur la protection de la diversité des expressions culturelles. Il leur sera demandé de les transmettre au Président du Groupe de travail.
Retour en haut de la page