Travailler ensemble pour soutenir les industries culturelles au Niger

Ayant pour objectif la mise en œuvre efficace de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et, en tant que projet pilote du Programme de renforcement des capacités en Afrique, l’UNESCO travaille avec ses partenaires en Afrique afin de bâtir des capacités dans le secteur de la culture au Niger ainsi que pour renforcer ses industries culturelles. En juillet dernier, alors que plusieurs initiatives étaient lancées, les acteurs impliqués se sont réunis à Niamey pour des concertations dans le but d'assurer et une coordination et une cohérence entre les actions d'assistance en matière politique, technique et de formation.

A cet effet une équipe d'experts de l'UNESCO composée de M. Francisco d’Almeida et M. Jordi Baltà Portolés, s'est rendue au Niger du 11 au 20 juillet 2012 du programme de l’UNESCO Banque d’expertise pour renforcer le système de gouvernance de la culture dans les pays en développement  financé par l’Union européenne, pour travailler avec l’Agence de Promotion des Entreprises et des Industries Culturelles (APEIC), le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Culture du Niger ainsi que les associations professionnelles bancaires en vue de définir une stratégie d’accompagnement  des entreprises culturelles, notamment de ses activités de formation au bénéfice des fonctionnaires de l’État et des entrepreneurs culturels pour la conception de projets, la gestion et la collecte de fonds. L’objectif de ce projet est d'accompagner le Niger dans ses efforts pour étendre et développer les activités de soutien aux industries culturelles et les ressources disponibles à travers le pays. Les  actions menées par l’APEIC en direction des entrepreneurs culturels ainsi que les outils qu’elle mettra à leur disposition leur permettront ensuite d'acquérir une culture d’entreprise nécessaire à la création et à la viabilité de leurs structures. Par ailleurs, elles renforceront la durabilité de leurs opérations et leur permettront  d’avoir accès à de nouvelles opportunités de financement national et international.

C'est ainsi que l'UNESCO entend appuyer le Gouvernement nigérien dans sa Stratégie de développement accéléré et de réduction de la pauvreté (2008-2012) du Niger dont l’une des priorités est de mettre en valeur le potentiel économique et social du secteur de la culture.

Cette initiative d'assistance technique est complémentée par un projet de l'UNESCO pour le Renforcement des capacités des acteurs culturels du Niger, financé par le Gouvernement japonais à hauteur de 200,000 US$. Durant deux ans ce projet prévoit la formation d'artistes et d'agent du gouvernement va de l’avant. Depuis 2011, ce projet permet de former une centaine d'artistes, musiciens, chorégraphes, animateurs et gestionnaires en entreprenariat culturel et permettra de faire des stages d’écriture et de réalisation. Une deuxième phase de formation ciblera quelques 30 responsables du Ministère en charge de la Culture pour soutenir leurs efforts dans la mise en œuvre du Plan décennal de développement culturel afin de renforcer les industries culturelles et créatives.

 

L'UNESCO travaille aussi avec l'Organisation internationale de la Francophonie et le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Culture du Niger dans le cadre de leur plan de coopération quadriennal pour consolider ses industries culturelles. Le plan vise à soutenir le pays dans ses efforts pour créer et mettre en œuvre des politiques et des mesures qui encouragent la création, la production, la distribution et la jouissance des biens et services culturels. L'initiative vise à appuyer les Ministères de la Culture à diversifier et à accroître les possibilités financières, à professionnaliser le secteur de la culture et démontrer les avantages sociaux, économiques et politiques de l'inclusion de la culture dans le processus de développement.

Ce projet pilote du Programme de l’UNESCO de renforcement des capacités s'inscrit dans le cadre d'un investissement stratégique à long terme pour fournir aux pays les outils, les capacités et l'expertise dont ils ont besoin pour mettre en œuvre la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et élaborer des politiques efficaces pour leur secteurs culturels et créatifs. Le programme cible les principaux domaines qui nécessitent un soutien technique spécialisé, qui ont besoin de solutions sur mesure afin de répondre aux besoins et contextes nationaux.

 

Retour en haut de la page