Atelier de présentation de la Batterie d’indicateurs en Namibie

© UNESCO

La mise en œuvre de la Batterie d’indicateurs de l’UNESCO a été officiellement lancée en Namibie le 2 décembre 2011 à Windhoek sur le « Toit de l'Afrique ».

Organisé par le Bureau de l'UNESCO et une équipe de consultants du Département de Statistiques de l'Université de Namibie, le premier atelier technique a réuni les principales parties prenantes pour discuter du potentiel du projet dans le contexte de la Namibie et établir les partenariats nécessaires à la collecte et l’analyse de données.

L'initiative a été accueillie avec intérêt par un large groupe de participants représentant des ministères clés, les principales institutions culturelles et artistiques, les agences de développement et d'autres institutions majeures. Les intervenants ont manifesté une ferme volonté de soutenir l’application de la Batterie d'indicateurs en Namibie, reconnaissant les lacunes existantes dans les sources de données en matière de culture et développement et l’importance de compter avec ce type d'informations pour comprendre comment les diverses cultures de la Namibie peuvent contribuer aux processus nationaux de développement.

Cette initiative arrive à un moment critique, la Namibie s’engageant dans l’élaboration de son nouveau plan d'action quinquennal : le 4ème Plan National de Développement. Les intervenants présents à l'atelier ont souhaité que les résultats de la Batterie d’indicateurs encouragent l'investissement dans la culture en Namibie, à la fois en tant que facteur clé du développement national et en tant que domaine de recherche statistique.

Dans les prochains mois, l'équipe de consultants nationaux va travailler main dans la main avec les participants à l’atelier afin de compléter la collecte de données pour la Batterie d’indicateurs et de contextualiser et interpréter les résultats obtenus. L’atelier de restitution est prévu pour le printemps 2012.
 

Documents de l'atelier (en anglais)

Retour en haut de la page