La Barbade : des politiques et des stratégies pour renforcer l'entreprenariat

Contexte
Le Gouvernement de la Barbade cherche à stimuler et à développer les industries culturelles du pays avec l'objectif de transformer ce secteur en un des principaux secteurs pour la croissance économique du pays. Un groupe de travail national sur les industries culturelles a notamment été établi et a mené à la création d'un projet de loi nationale pour les industries culturelles centré sur la création de mesures financières pour soutenir ces industries. Il s'agit maintenant pour le gouvernement de collaborer avec les entreprises et entrepreneurs culturels pour que ces mesures financières portent leur fruit.

Objectifs de la mission
Cette mission a soutenu le Gouvernement de la Barbade dans ses efforts pour développer des stratégies et des politiques dans le domaine des industries culturelles. Celles-ci ont mis en place un réseau d'entreprises et d'entrepreneurs culturels et ont cherché à stimuler une plus grande complémentarité institutionnelle au sein du Gouvernement.

© Miguel Angel Reyes Solis

Cette approche coopérative a renforcé le dialogue entre les différentes parties prenantes impliquées avec l'objectif de développer un environnement au sein duquel un plus grand nombre de biens et services culturels barbadines pourront atteindre les marchés caribéens et internationaux. M. Andrew Senior (Royaume-Uni) a apporté son expertise reconnue dans le domaine des industries culturelles et a guidé le Gouvernement dans ses efforts d'initiation de partenariats dynamiques et durables avec les entreprises et entrepreneurs établis ou émergents. Il a porté une attention particulière à la stimulation de la croissance et au développement des entreprises, ainsi qu'à la promotion de l'implication du secteur privé. Cette mission a aussi cherché à soutenir l'innovation dans le domaine de l’entreprenariat, en particulier en ce qui concerne l'utilisation des technologies de l'information et de la communication, des médias sociaux et des modèles commerciaux nouveaux et innovants.

Activités réalisées
Pendant sa première visite en juin et juillet 2012, M. Senior a participé à une série de réunions et de consultations avec les principales parties prenantes du pays, avec notamment des représentants des ministères de la Famille, de la Culture, des sports et de la jeunesse, des Finances et des affaires économiques, des Affaires étrangères et du commerce, et du Travail, ainsi que de différentes agences et départements gouvernementaux. Il a également consulté une variété d'acteurs non-gouvernementaux tels que des représentants d'agences régionales ou internationales, des membres du milieu des affaires de la Barbade et des entrepreneurs créatifs. Cette évaluation approfondie s'est notamment efforcée de prendre en considération le climat politique et stratégique aux niveaux national et régional.

Ces réunions furent essentielles pour l'organisation de la deuxième visite en septembre 2012, notamment en identifiant les entrepreneurs les plus importants et dont les activités ont un potentiel d'expansion. M. Senior a entrepris une série de consultations avec ces entrepreneurs culturels établis afin de générer un dialogue entre les entrepreneurs et les différentes entités gouvernementales. Ces échanges ont souligné les besoins et les difficultés particulières du secteur dans le domaine de l'entreprenariat, notamment en ce qui concerne la création, le développement et le maintien d'entreprises créatives. Ces consultations ont également permis d'identifier les stratégies que les entrepreneurs culturels établis ont utilisées pour faire face à ces difficultés.

La troisième visite en septembre et octobre 2012 s'est centrée sur la jeune génération d'entrepreneurs et de dirigeants culturels, avec une série d'ateliers et de discussions avec les moins de 35 ans. Ces réunions ont notamment porté sur le développement de réseaux culturels et de stratégies pour étendre la portée des industries culturelles barbadines dans le pays et à l'étranger, afin de développer leur potentiel dans différents marchés nationaux, régionaux et internationaux. La visite a également porté sur les différentes opportunités de financement pour les entreprises, notamment en ce qui concerne les programmes de micro-finance.

Résultats
Sur la base de cette analyse étendue des tendances actuelles, des opportunités et des limitations de l'entreprenariat culturel à la Barbade, M. Senior a développé une série exhaustive de recommandations politiques et stratégiques. Celles-ci suggèrent les démarches à suivre pour transformer les industries culturelles en un des secteurs qui contribue le plus à l'économie de la Barbade. Celles-ci incluent notamment des interventions afin de soutenir et de développer l'entreprenariat culturel, ainsi que des initiatives de sensibilisation sur l'importance du secteur d'un point de vue social et économique, afin de stimuler l'investissement dans le secteur.

Activités de suivi
Dans la continuité des progrès réalisés au cours de la mission d'assistance technique pour l'élaboration de stratégies et de politiques entrepreneuriales dans le domaine des industries culturelles, une cartographie du secteur des industries culturelles a été entreprise par le gouvernement. Annoncée le 15 octobre 2013 à la Chambre de l'Assemblée par M. Stephen Lashley, Ministre de la Culture, des Sports et de la Jeunesse, cette cartographie permettra de déterminer dans quelle mesure le secteur contribue au produit intérieur brut du pays et permettra au gouvernement, au secteur privé et aux acteurs culturels locaux d’évaluer facilement la valeur d'entrée des industries culturelles.

Autres activités en Barbade

Projet du Fonds international pour la diversité culturelle

Retour en haut de la page