Burkina Faso : faire de l'éducation artistique et culturelle une réalité

Contexte
Le gouvernement du Burkina Faso a adopté une Loi d’Orientation de l’Éducation et une Politique Nationale de la Culture sur lesquelles repose la promotion de l’éducation artistique et culturelle. À cet égard, l’insertion de modules artistiques et culturels dans les écoles relève de la responsabilité du ministère de la Culture et du Tourisme en collaboration avec ses partenaires de l’éducation.

Le Burkina Faso est également bénéficiaire d’un programme d’appui au renforcement des politiques et industries culturelles de l’Organisation internationale de la Francophonie orienté vers l’identification et la mise en œuvre d’un programme de développement des industries culturelles.

© Bernard Boucher

Objectifs de la mission
L'assistance technique s'insère dans cette logique en accompagnant le Ministère de la Culture et du Tourisme du Burkina Faso dans le développement d'une stratégie et d'un plan d'action ayant pour objectif l'intégration de modules culturels et artistiques dans les cursus scolaires et permettant aux jeunes de découvrir et de se rapprocher de leur propre culture tout en s'ouvrant à celle des autres. Deux experts, Bernard Boucher (Canada) et Hector Schargorodsky (Argentine) ont été sélectionnés afin d'aider le Burkina Faso à atteindre ces objectifs, en collaboration étroite avec un comité interministériel national composé de représentants des ministères de l'éducation et de la culture.

Activités réalisées
Pendant leur première visite en mai 2012, les experts ont rencontré et consulté les différents acteurs impliqués dans l'éducation culturelle et artistique : les Ministères de l'Éducation et de l'Alphabétisation, de l'Enseignement Secondaire et Supérieur, et de la Culture et du Tourisme ; des directeurs d'institutions d'enseignement supérieur ; des représentants d'institutions publiques de formation, de musées et d'écoles ; des personnalités de la scène culturelle burkinabé ; et des représentants des organisations de coopération internationale travaillant dans le domaine de la culture et/ou de l'éducation dans le pays. Ces rencontres ont permis aux experts de dresser un diagnostic préliminaire des pratiques existantes au sein du système d'éducation en vue de rédiger une première ébauche de stratégie qui répond aux défis et aux possibilités que présente le Burkina Faso.

Cette stratégie préliminaire a été communiquée aux différentes parties prenantes concernées afin qu'elles puissent la développer en vue de la seconde visite des experts en juillet 2012. Elle a ensuite été évaluée, adaptée et finalisée au cours d'un processus de consultation exhaustif avec les différents acteurs concernés, y compris ceux qui ont la capacité de porter cette stratégie de l'avant (notamment les Ministères, les syndicats, l'UNICEF et la CEDEAO).

Résultats
La Stratégie de valorisation des arts et de la culture dans le système éducatif burkinabè a été présentée lors d'un atelier de validation le 24 juillet 2012. Près de 200 personnes y ont participé, notamment deux ministres, des représentants d'institutions publiques et privées, ainsi que des artistes et des entrepreneurs culturels. Après une période consacrée aux débats, la Stratégie a reçu l'aval de l'assemblée. Le comité interministériel doit maintenant mettre en œuvre cette stratégie, résultat d'une riche collaboration entre les experts internationaux et l'équipe nationale.

Activités de suivi 2013
La mission de suivi a eu lieu du 8 au 18 octobre 2013 et a permis aux experts et à l’équipe nationale d’élaborer un projet d’arrêté interministériel définissant le dispositif de gouvernance de la stratégie ; les bases d’un cadre de relation avec les partenaires techniques et financiers ; un plan de sensibilisation des milieux artistiques et scolaires aux enjeux de la Stratégie et un programme expérimental de formation des enseignants aux méthodes de l’enseignement artistique ; ainsi que le cadre de concertation des institutions publiques et privées de formation artistique.

 

Autres activités au Burkina Faso

Retour en haut de la page