Banque d'expertise en politiques culturelles

© Joffe

Joffe, Avril (Afrique du sud)

Mme Joffe est directrice de Creativity Avriljoffe (CAJ). Elle est économiste du développement et a plus de 15 ans d’expérience professionnelle dans les domaines de la culture, de la culture et du développement, et des industries culturelles et créatives, possède plus de 25 ans d’expérience en gestion de projets, en gouvernance organisationnelle, en élaboration de politiques, en stratégies et en formation industrielle. Les spécialisations de Mme Joffe sont la politique culturelle, les industries créatives, l’économie créative, la gestion de projets et les exercices de cartographies.

Elle a notamment développé des cadres génériques pour la politique culturelle et des « boîtes à outils » de collecte de fonds pour les arts pour le compte de ARTerial Network. Elle a aussi mis en œuvre plusieurs programmes de formation en entreprenariat, gestion des arts, et capacités de recherche pour la mesure et le recensement. Par ailleurs, elle a travaillé comme consultante et a produit des programmes de formation à la fois de façon indépendante et pour le compte de la CNUCED, l’OIT, l’UNESCO et de gouvernements à travers l’Afrique, dont ceux de l’Afrique du Sud, de la Namibie, de la Zambie, de l’Ouganda, du Cameroun, de l’Ethiopie, du Ghana, du Kenya et du Sénégal.

Missions d'assistance technique réalisées

► Maurice : une stratégie de renforcement du secteur des industries culturelles
Avril a contribué à la définition d'une approche précise au développement des industries culturelles du pays, basée notamment sur un plan d'action qui donne un aperçu de l'état actuel de ces industries et qui propose des recommandations afin de renforcer leur développement.
 

► Seychelles : faire de la culture une force de développement économique et social
Avril a participé activement à la rédaction d'une Politique pour les industries créatives visant à renforcer les compétences entrepreneuriales des artistes et des acteurs culturels, pour leur permettre d’accroître leur présence aux niveaux national et régional ainsi que sur les marchés internationaux.

Retour en haut de la page