La coordination avec les administrations régionales

En fonction de la structure fédérale ou unitaire de l’État et du degré de décentralisation administrative, fiscale et budgétaire, la politique de soutien sectoriel pourra faire l’objet d’un compromis entre les différents niveaux. Dans tous les cas, il est important de compter systématiquement sur les autorités régionales et locales pour développer l’industrie culturelle nationale car une bonne partie des stratégies à mettre en place requiert leur soutien direct et indirect.

En général, seules les régions à forte capacité économique et disposant d’un certain niveau de développement du secteur culturel et créatif élaborent des politiques sectorielles. C’est pourquoi, il faudra veiller à bien se concerter avec les autorités régionales responsables afin de ne pas dupliquer les efforts et de coordonner les stratégies.

Dans les régions ne disposant pas de politiques de développement sectoriel, les responsables nationaux des industries culturelles et créatives devront développer leur influence pour encourager les autorités régionales à créer un climat favorable facilitant, par exemple, l’installation d’entreprises du sous-secteur. Vous pouvez, à ce titre, proposer des projets pilotes portés par un cofinancement national-régional afin de faire adhèrer les responsables politiques régionaux à la stratégie nationale. Ceci permettra une extension de votre programme à tout le territoire, multipliera les résultats et encouragera les autorités régionales à rendre des comptes.

Retour en haut de la page