Rechercher de nouveaux consommateurs en stimulant l’offre

Les principaux instruments applicables dans cette perspective sont :

Le développement d’une image de marque. Par exemple, la certification d’origine dans le secteur de l’artisanat : « Fabriqué en… » ou « Certifié par l’Institut de… » ou d’autres formules qui permettent la distinction du produit.

La mise en place de quotas au bénéfice de la production locale ; s’ils existent, le responsable politique devra veiller à leur application effective, notamment s’agissant des quotas de diffusion pour les radios.

La subvention et/ou l’exonération d’impôts dans le domaine des technologies de l’information et de la communication ou pour des programmes visant à améliorer l’état des infrastructures, pour renforcer les maillons de la distribution et de la commercialisation.

La diffusion de la production locale par les moyens de communication de masse, en alliant les genres de manière intelligente, en mélangeant par exemple dans les programmations TV de la fiction, des programmes éducatifs et des documentaires de grande qualité.

L’exonération d’impôts pour les détaillants qui vendent exclusivement des livres et des enregistrements musicaux.

Des subventions totales ou partielles pour accompagner l’appropriation des nouvelles technologies par les acteurs du secteur ; par exemple le passage à la projection numérique dans la filière du cinéma.

 

La mise en œuvre de dispositifs favorisant l’installation ou la création d’entités de production dans les provinces, de manière à équilibrer géographiquement l’offre culturelle.

De manière générale, la mise en œuvre de ce type de stratégies nécessite l’utilisation et la maîtrise d’outils de communication, notamment ceux issus de la révolution technologique.

Retour en haut de la page