Dotation budgétaire et ressources financières publiques

La part des ressources publiques allouées au secteur des industries culturelles contribue à sa vitalité, d’autant plus si la force publique est capable de formuler des politiques coordonnées et efficaces. Il est donc nécessaire de réaliser en amont un diagnostic des ressources disponibles, en tenant compte des ressources mises à disposition directement par le ministère de la Culture et la Direction des industries culturelles et créatives, mais également par les autres ministères (Économie, Industrie, Commerce et Travail essentiellement), ainsi que par des services publics situés à d’autres niveaux administratifs (notamment dans les pays disposant d’un régime fédéral ou fortement décentralisé).

Comme pour d’autres secteurs, le développement des industries culturelles et créatives peut être mené directement par l’administration (production de biens et services, investissements, etc.) ou indirectement, par le soutien à des initiatives de tiers (autres administrations publiques ou secteur privé) en transférant certaines ressources financières, humaines ou matérielles. Ces aides financières constituent en réalité le principal soutien public au secteur et peuvent prendre la forme de subvention, de subvention à fonds perdus, d’acquisition ou d’achat de produits de la part de l’administration, ou bien d’octroi de prêts, de participation dans le taux d’intérêt des prêts bancaires, de garantie publique de ces derniers, ou de participation dans le capital d’une production ou d’une entreprise culturelle.

Retour en haut de la page