Les étapes du processus de planification

Le schéma suivant présente le séquençage du processus de planification allant de la définition de la mission de la politique jusqu’aux objectifs opérationnels.

Établir des priorités, c’est choisir entre différentes options ; cette prise de décision aura une conséquence directe sur les résultats de votre politique. Les processus décisionnels comportent toujours des éléments à la fois objectifs et subjectifs souvent imprégnés des contraintes politiques à court terme. Afin de réduire la marge d’erreur, il convient de privilégier la part des éléments objectifs de manière à donner des fondements rationnels à vos choix. Il est impossible de considérer toutes les options existantes ni de trouver la meilleure solution mais simplement de choisir la solution satisfaisante pour résoudre le problème posé. Ainsi, la priorité d’une politique n’est pas d’obtenir le rendement maximal des ressources, mais plutôt le rendement optimal compte tenu du contexte. À ce titre, gardez toujours à l’esprit que la finalité d’une politique de soutien aux industries culturelles et créatives ne se limite pas au développement économique du secteur. Une telle politique doit intégrer la mission de bien public de la culture et ainsi mettre en œuvre des actions visant à préserver ce secteur. Il s’agit donc de trouver un juste équilibre entre les exigences économiques et les impératifs sociaux et culturels.

L’étape finale du processus d’établissement des priorités devra inclure des moments de concertation et de communication avec les acteurs les plus importants du domaine, y compris les autres instances publiques du gouvernement et votre propre organisation. Ce dernier aspect est essentiel car les dispositions favorables et proactives de l’environnement et du personnel maximiseront les chances de réussite de votre programme. Les accords et les résistances qui se dessineront à cette période seront un indicateur valable de son possible succès.

Retour en haut de la page