Culture et développement

Placer la culture au cœur du développement est un investissement capital dans l’avenir du monde, la condition du succès d’une mondialisation bien comprise qui prenne en compte les principes de la diversité culturelle : l’UNESCO a la mission de rappeler cet enjeu capital aux nations.

Comme l’a montré l’échec des projets menés depuis les années 1970, le développement n’est pas synonyme de la seule croissance économique. Il est un moyen d’accéder à une existence intellectuelle, affective, morale et spirituelle satisfaisante : comme tel le développement est indivisible de la culture. Le renforcement de la prise en compte de la culture dans les projets de développement durable est un objectif qui a débuté dans le cadre de la Décennie mondiale pour le développement culturel (1988-1998). Depuis, des progrès ont été accomplis grâce à un cadre normatif d’ensemble et des outils de démonstration : statistiques culturelles, inventaires, cartographie nationale et régionale des ressources culturelles.

Le défi à relever est de convaincre décideurs politiques et acteurs sociaux locaux, nationaux et internationaux, d’intégrer les principes de la diversité culturelle et les valeurs du pluralisme culturel dans l’ensemble des politiques , mécanismes et pratiques publiques, via notamment des partenariats public/privé.

Il s’agit d’ancrer la culture dans toutes les politiques de développement, qu’elles concernent l’éducation, les sciences, la communication, la santé, l’environnement, le tourisme et de soutenir le développement du secteur culturel par le biais des industries créatives : ainsi, en contribuant à l’atténuation de la pauvreté, la culture est-elle un atout pour la cohésion sociale.

Retour en haut de la page