La culture rend possible le développement et le stimule

Démonstration de capoeira par huit jeunes brésiliens de Salvador de Bahia. Photographe: Michel Ravassard © UNESCO

La prise en compte de la culture rend possible le développement quand les projets acceptent et reconnaissent le contexte local et les particularités du lieu et de la communauté, à travers l’utilisation attentive des ressources culturelles, comme l’accent mis sur les connaissances locales, les compétences et la documentation. Soutenir la culture signifie également donner un rôle actif aux membres de la communauté pour diriger leur avenir, restaurer l’agence du changement pour ceux dont les efforts du développement peuvent avoir un impact, ce qui est crucial pour la durabilité et le progrès à long terme.

De plus, respecter et promouvoir la diversité culturelle dans une approche centrée sur les Droits de l’homme facilite le dialogue interculturel, prévient les conflits et protège les droits des groupes marginalisés, au sein des nations et entre elles, créant ainsi les conditions optimales pour la réalisation des objectifs de développement.

D’un autre côté, la culture envisagée comme secteur d’activité –incluant le patrimoine matériel et immatériel et les industries créatives- est en elle-même un puissant vecteur du développement, avec des conséquences sociocommunautaires, économiques et environnementales.

L’expérience montre que les ressources culturelles d’une communauté peuvent être transformées en richesse économique en promouvant le caractère unique de l’identité, les traditions, les produits culturels et les services d’une région dans le sens où ils génèrent emplois et salaires. Par ailleurs, miser sur la conservation des biens culturels, promouvoir les activités culturelles, le savoir traditionnel et les compétences développées par l’Homme à travers de très longues périodes d’adaptation à l’environnement, sont des moyens très efficaces pour renforcer le développement durable et le capital social des communautés.

Retour en haut de la page