Mesurer l’immesurable: l’impact de la culture sur le développement

Culture for Development Indicator Suite ©UNESCO

L’une des difficultés d’un programme de développement sensible aux questions culturelles est sa capacité à mesurer son impact. Mesurer la contribution précise d’une politique de développement « culturellement appropriée », qu’on oppose à celle qui ne prendrait pas la culture en considération, est très complexe. 

En réponse à cela, l’UNESCO a mené deux initiatives majeures qui apportent une vision fondée du rôle de la culture dans le développement. Elles comprennent le développement d’un cadre pour les statistiques culturelles et un projet opérationnel intitulé « Batterie d’indicateurs : La culture pour le développement » de l’UNESCO.

Cette “batterie” comprend  entre autres des indicateurs relatifs au poids économique de la culture, à la cohésion sociale, à la participation à la culture, aux libertés individuelles, à l’éducation, à la gouvernance, ou à l’accès aux moyens de communication. Une fois réunis, ces indicateurs donnent un aperçu de la situation et une analyse utile de la politique de développement. Le projet offre également aux agences de statistiques nationales une composante de renforcement des capacités dans la collecte et l’analyse de statistiques culturelles.

La Batterie d’indicateurs : La culture pour le développement de l’UNESCO démontre le rôle quantitatif de la culture dans le développement durable au niveau national, en produisant les premières preuves quantitatives du poids de la culture dans les économies nationales et son rôle dans le renforcement d’un panel de politiques de développement. Par exemple, en Equateur, les activités culturelles publiques et privées ont contribué à 4,76% du PIB en 2010 et 4% des dépenses des ménages étaient consacrées à l’achat de biens culturels.

Retour en haut de la page