Culture et nature: les deux faces d’une même pièce

Un agriculteur au Cambodge. Photographe: Riffet, Daniel © UNESCO

“La diversité biologique et culturelle sont liées de manière intrinsèque et inextricable et, ensemble, détiennent la clef du développement durable"

De la Déclaration de 2010 sur la diversité Bio-culturelle

Les cultures sont rattachées à une période et à un lieu. Elles définissent  la manière dont les gens entretiennent des relations avec la nature et leur environnement physique, à la terre et au cosmos, et elles expriment nos attitudes et croyances dans d’autres formes de vie, aussi bien animales que végétales. Même dans notre monde mondialisé peuplé de communautés cosmopolites aux nationalités transnationales, les cultures tendent à créer des racines et à s’adapter aux particularités d’un environnement précis et d’un contexte géo-historique. 

Ceci est du au fait que, à un niveau fondamental, les diversités biologiques et culturelles sont interdépendantes. Elles se sont développées à travers le temps grâce à des adaptations mutuelles entre les hommes et l’environnement et, de plus, plutôt que d’exister dans des sphères séparées et parallèles, elles interagissent et s’affectent mutuellement de manière complexe, dans un processus en quelque sorte co-évolutionnaire. 

C’est pour cette raison que les pratiques traditionnelles et autochtones de gestion et d’utilisation des ressources environnementales, y compris les techniques de construction, sont en général vertes « par nature ». Elles représentent une méthode plus durable de l’utilisation de la terre, de consommation et de production, et contribuent également à la sécurité alimentaire et à l’accès à l’eau. Ces pratiques sont basées sur le savoir et les pratiques développées après des siècles d’adaptation. 

Cela implique que toute politique locale visant à protéger l’environnement naturel et à mettre en place le développement durable devra inéluctablement prendre en considération et agir dans le bien de la culture des communautés concernées.

Retour en haut de la page