Rabindranath Tagore, Pablo Neruda et Aimé Césaire, pour un universel réconcilié

De gauche à droite : Rabindranath Tagore, Pablo Neruda et Aimé Césaire © UNESCO

 

Venus de grandes aires géoculturelles - l'Asie, l'Afrique-Caraïbes, l’Europe et l'Amérique latine - poètes engagés et acteurs de l’histoire, Rabindranath Tagore, Aimé Césaire et Pablo Neruda, aux affinités électives marquées, avaient su, en leur temps - qui s’étend de la deuxième moitié du XIXe siècle (naissance de Tagore en 1861) au début du XXIe siècle (2008, disparition d’Aimé Césaire) - réagir aux pesanteurs de l’Histoire.

Leur action militante et leur œuvre littéraire ont su réagir aux contradictions d’un système mondial inégal et injuste, élaborer une nouvelle intelligence de leur société et du monde, afin de fonder un humanisme concret et universel. L’œuvre et le parcours de ces trois auteurs majeurs enseignent au plus niveau l’imbrication de l’universel et du particulier quand il s’agit d’appréhender les processus complexes de la modernité.

 

 

EN RELIEF

Retour en haut de la page