FAQS

Qui était Harriet Tubman?

Réponse :

Harriet Tubman (1820-1913), la ‘Moïse noire’, fut parmi les grands noms de l'Underground Railroad. Ce réseau de maisons, tunnels et routes élaboré par les abolitionnistes facilitait l'accès des esclaves à la liberté.

Harriet est née esclave dans le Maryland autour de 1820 sous le nom de Araminta Ross. Elle travailla dès six ans comme domestique puis dans les champs dans de très pénibles conditions. Elle endura des années le traitement inhumain que lui firent subir différents maîtres jusqu'à recevoir une grave blessure provoquée par le violent coup sur le visage que lui donna un contremaître. Elle ne s'en remit jamais complètement et souffrit d'évanouissements jusqu'à la fin de sa vie.

Elle se maria vers 1844 avec un Noir libre, John Tubman et prit plus tard le prénom de sa propre mère.

En 1849, alors que les esclavse de la plantation devaient passer de nouvelles mains, elle décida de s'enfuir. Elle parvint à Philadelphie, à pied, en train, et aidée du mouvement abolitionniste le long de l'Underground Railroad. Elle trouva rapidement du travail comme servante et rejoint le mouvement abolitionniste de la ville.

En 1850, alors que le Congrès rendait illégale l'assistance aux esclaves fugitifs par le Fugitive Slave Act, Tubman rejoignit les membres de l'Underground Railroad. En 1851, elle parvint lors de sa première expédition à sauver sa soeur et son enfant. Six ans plus tard, elle conduisait ses parents vers la liberté pour Auburn, dans l'état de New York où elle s'était installée. De 1851 au début de la guerre civile, Tubman pris en charge 18 expéditions vers le Sud et aida près de 300 esclaves. Elle ne fut jamais prise ni ne perdit aucun esclave. Sa réputation s'étendit rapidement sous le nom de "Moïse". Les récits de ses expéditions révèlent une fervente spiritualité, son courage et sa forte détermination à protéger ceux qu'elle aidait.

Pendant la guerre civile, Tubman fut tour à tour infirmière, scout et ponctuellement espionne pour l'Union Army en Caroline du Sud. Elle prit part à une campagne militaire qui libéra quelques 750 slaves.

Elle se remaria après la guerre et continua son combat pour une justice sociale comprenant le comnbat pour les droits de la femme.

Elle mourut le 10 mars 1913 à près de 93 ans, dans la maison pour nécessiteux noirs qu'elle avait fondé à Auburn.

Retour en haut de la page