20.02.2014 - Culture Sector

20e anniversaire du projet La Route de l'esclave : Un engagement pour la réconciliation

En 2014, l’UNESCO célèbre le vingtième anniversaire du projet La Route de l’esclave, lancé en 1994 à Ouidah (Bénin) en vue de faire connaître les accomplissements et les perspectives de ce projet qui s’inscrit plus que jamais dans le mandat de l’UNESCO.

Le projet a pour principaux objectifs de « briser le silence » sur la traite négrière, l’esclavage et leurs conséquences, de mettre en lumière les transformations globales induites et de promouvoir le dialogue interculturel et les héritages partagés nés de cette tragédie humaine. Ainsi, par son approche holistique et réconciliatrice et ses activités multisectorielles et interdisciplinaires, le projet a activement contribué à la réflexion sur la reconnaissance de cette mémoire et la gestion de cet héritage commun dans nos sociétés modernes.

Le projet a eu un impact significatif et a contribué notamment à la reconnaissance de la traite négrière et de l’esclavage comme crime contre l’humanité par la communauté internationale en 2001. A travers la recherche scientifique sur des thèmes peu connus et dans des régions non explorées, la publication d’ouvrages et de documents de référence et de matériels pédagogiques ainsi que l’inventaire des sites et lieux de mémoire, il a activement participé à de la prise de conscience de cette histoire.

La Résolution 37 C/Res1.VI adoptée lors de la 37e session de la Conférence Générale de l’UNESCO demande à la Directrice générale « d’élaborer et mettre en œuvre un programme d’activités pour célébrer le 20ème anniversaire du projet dans les différentes régions du monde » et de garantir le succès de cette célébration. A cet effet, l’UNESCO, les membres du Comité scientifique et les partenaires du projet envisagent d’organiser, tout au long de  l’année 2014, des activités et des évènements dans différentes régions du monde.

Cette célébration s’inscrit par ailleurs dans le cadre du 50ème anniversaire du projet de l’Histoire générale de l’Afrique, qui avait aussi contribué à une meilleure connaissance de cette tragédie. De plus, elle préfigure le lancement, en janvier 2015, de la Décennie des personnes d’ascendance africaine (2015-2024) durant laquelle l’UNESCO compte participer activement à travers ses différents programmes et particulièrement le projet La Route de l’esclave.

Rejoignez-nous et soutenez les activités du projet La Route de l’esclave !




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page